True vampires :
tueurs suceurs de sang
d'hier et d'aujourd'hui


Etude

Sondra London

2003

Camion Noir


" True vampires " liste les cas de personnes dont le comportement monstrueux se rapproche du cannibalisme et du vampirisme. Certaines ont été influencées par l'imagerie du vampire, subjuguées par la promesse de pouvoirs surhumains ou d'une jeunesse éternelle. Ces tueurs suceurs de sang ont tous des points communs : leur incapacité à maîtriser leur violence, leurs pulsions et leur excitation engendrées par la vue ou le goût du sang. Dans une première partie, Sondra London liste les explications possibles à ces déviances meurtrières, ainsi que les similitudes vis-à-vis du vampirisme. Par la suite, cet ouvrage compile de courts articles présentant des tueurs, dont la plupart sévirent entre 2000 et 2005. L'auteur revient également sur les vampires historiques, ainsi que sur des tueurs en série.

La majorité des tueurs " vampires " souffrent de vampirisme clinique, également nommé syndrome de Renfield. Ils ressentent une forte excitation sexuelle à la vue du sang. Le sang est pourtant une substance caustique qui ne peut pas être assimilée par les sucs gastriques. Comme lors d'ingestion de chair humaine, boire du sang provoque des maladies dégénérescentes. Ces tueurs sanguinaires sont adeptes de la " triade meurtrière " : cruauté envers les animaux, pyromanie et incontinence nocturne. Ces monstres humains souffrent de troubles dissociatifs de la personnalité, de déficiences neurologiques ou encore de paranoïa aiguë qui, pour certains d'entre eux, leur fait entendre des voix. Certains sont devenus incapables de réfréner leurs pulsions et leur agressivité suite à un accident qui engendra des lésions cérébrales, d'autres à la suite de sévices subis durant l'enfance. Les chercheurs parlent d'aberration psychologique d'inadaptation. D'autres spécialistes pointent du doigt les médias, qui influenceraient les personnes les plus vulnérables et les plus déséquilibrées.

Les propos donnent inutilement dans le sensationnalisme, avec des thèmes forts comme le cannibalisme, la nécrophilie et les crimes sanglants. J'aurais souhaité découvrir dans cet ouvrage plus d'explications et de recherches sur la personnalité de ces tueurs, notamment à travers davantage d'extraits d'études et d'interviews. On peut également regretter l'absence d'une bibliographie qui indiquerait les sources de l'auteur.


Erzsébet Bathory
Gilles de Rais
Le syndrome de Renfield
Le vampire de Dusseldorf
Le vampire de Hanovre
Le vampire de Sacramento
Vlad Tepes, le Dracula historique