Le horla


Nouvelle d'épouvante

Guy de Maupassant

1886

Gallimard / Folio junior


Le horla est un être invisible qui, chaque nuit, tourmente un malheureux jusqu'à le rendre fou. Cette créature existe elle vraiment ? N'est-elle pas seulement une hallucination ?


Maupassant a écrit deux versions de cette nouvelle : la première parut en 1886 dans le journal " Gil Blas ", la deuxième a été retravaillée pour paraître dans un recueil en 1887. En 1966, un court métrage de 38 minutes (intitulé " Le horla ") a été réalisé par Jean Daniel Pollet avec Laurent Teizieff.

Ce recueil, outre une une brève biographie de l'auteur, contient également six autres de ses nouvelles :

- Magnétisme
- Sur l'eau
- Apparition
- La main d'écorché
- La nuit cauchemar
- Qui sait


Le horla se manifeste la nuit. Sa victime éprouve une épouvantable sensation de poids sur la poitrine (ou un étranglement) et une tension nerveuse extrême. Au fils des nuits, elle change d'humeur, déprime, s'affaiblit et maigrit à vue d'œil. Le horla aime boire certains liquides comme l'eau ou le lait.

Le lecteur peut aborder ce texte d'un point de vue fantastique ou bien psychopathologique. Le vampire est ici un double, une entité invisible qui se nourrit de la vitalité de sa proie. Cette dernière vivra ses derniers instants dans une peur atroce. Maupassant retranscrit avec succès cette angoisse pesante.


Horla, le (Flammarion)
Horla, le (Audiolib)
Horla, le (Cnie du Savoir)

Horla, le (G Sorel)

Intrus, l'
Smarra ou les démons de la nuit
Tic, le
Villa des cauchemars, la

La paralysie du sommeil
La pension