Les Charlots
contre Dracula


Comédie

Jean-Pierre Desagnat

1980

Gérard Filipelli, Gérard Rinaldi,
Jean Sarrus, Gérard Jugnot


Le dernier représentant de la lignée des Dracula est loin d'être aussi puissant que ses glorieux ancêtres. Pour assimiler les pouvoirs surnaturels des vampires, il doit boire une potion. Sa mère le lui a malheureusement interdit, invoquant même une malédiction qui transformera en pierre quiconque touchera la fiole. A la mort de sa mère, Dracula fait appel à de nombreux détectives pour trouver une femme ressemblant trait pour trait à sa mère. Seule cette mortelle pourra toucher la potion et la lui remettre. Le détective Gaston Lepope trouve cette perle rare à Paris. Il parvient à enlever Ariane pour l'emmener, inconsciente, jusqu'en Transylvanie. Phil, le fiancé d'Ariane part sur les traces du ravisseur, accompagné de ses deux amis, Jean et Gérard…
Gérard Jugnot joue également dans le film "Dracula père et fils" en 1976.

Dracula vit dans le château des ses ancêtres, situé près de Bistritz, avec Igor son fidèle (et stupide) serviteur. Dracula déteste l'aube, l'ail et les crucifix. Il doit porter de grosses lunettes très foncées pour sortir en plein jour. Sa peau est pâle. Il porte un costume de soirée avec une grande cape. La crypte de la famille Dracula comprend les cercueils de Christopher Lee et de Bela Lugosi. Lorsqu'il boit la potion, le Comte Dracula obtient les pouvoirs de ses ancêtres : se transformer en chauve-souris, grimper aux murs, hypnotiser ses proies. Ses canines deviennent pointues comme des crocs et ses yeux injectés de sang.

Ce film est une suite de gags et de jeux de mots absurdes. L'acteur qui interprète Dracula est particulièrement pénible et hystérique (la potion ne lui a pas réussi !). Les mésaventures de Lepope (Gérard Jugnot) et les gaffes du serviteur Igor ne relèvent pas le niveau. Enfin, histoire d'achever le spectateur, le scénario s'enlise durant la dernière partie du film...


Dracula père et fils