La forteresse noire
(The keep)


Roman d'horreur

F. Paul Wilson

1981

Presses Pocket


1941, Transylvanie. Des troupes allemandes se sont installées dans le Donjon du Col de Sibu. Deux soldats en quête de trésors descellent une dalle et libèrent alors une force sanguinaire. Chaque nuit, un soldat est assassiné, la gorge déchiquetée. Woermann, leur commandant, transmet un message alarmant à ses supérieurs : " Demande réaffectation immédiate. Quelque chose extermine mes hommes ". L'état major dépêche alors sur les lieux un contingent de soldats SS, mené par Kaempffer. Pour percer le mystère du Donjon, ils feront venir deux Juifs, le Professeur Cuza et sa fille Magda. A des centaines de kilomètres de là, Glenn ressent le drame et se met en route pour le Donjon…

Ce roman (également édité en France sous le titre "Le donjon") a été adapté au cinéma en 1983 puis sous la forme d'un comic en 2006.


Le Donjon est un bâtiment du 15ème siècle qui, étrangement, à l'air récent. 16 807 croix en forme de T sont incrustées dans les murs intérieurs du bâtiment. Depuis des générations, une famille locale de maçons reçoit de l'argent pour entretenir ces murs. Ces ouvriers préviennent les étrangers qu'il est interdit de dormir dans l'enceinte du Donjon et de toucher aux croix. Ceux qui séjournent à l'intérieur du bâtiment souffrent de cauchemars et d'un mal-être permanent. La nuit, ils ressentent une présence oppressante et glacée, qui les terrorise.

La présence maléfique du Donjon est à l'origine du mythe des vampires. Dans cette région, on nomme un vampire " moroi " ou " nosferatu ". Cette force peut prendre une apparence humaine (peau livide, paumes poilues, dents effilées, yeux inhumains et hypnotiques) mais ne projette pas de reflet. Elle distille une peur irraisonnée, un froid mortel et une pestilence de mort. La créature répand des ténèbres insondables qui éteignent toutes les sources de lumière.

La créature s'exprime en slavon et se présente comme le Vicomte Radu Molasar, qui fut un des boyards fidèles à Vlad Tepes. Molasar (alias Rasalom) vient des Premiers Ages et fait partie des forces du Chaos, du mal originel. Pour récupérer ses forces et sa puissance, il se nourrit du sang des soldats. Rasalom incite à l'agressivité et à la haine, car il se nourrit surtout de la souffrance, de la colère et de la folie des hommes. Il a le pouvoir de ranimer les cadavres et de contrôler les rats. Les autres animaux fuient son contact et la végétation des alentours se dessèche. Rasalom craint uniquement l'épée de Glaeken.


" La forteresse noire ", qui met en conflit des forces séculaires, est un roman poignant. L'auteur réussi avec brio à contenir le mystère et à mêler dans son récit différents genres : horreur, histoire et romance. L'explication du vampirisme, tout à fait originale, est très bien menée.


Forteresse noire, la