Aurélia


Bande dessinée fantastique,
tomes 1 à 2

Jean-Marie Beurq et
Guillaume Berteloot

2009 - 2012

Juste pour lire


En 1991, Phil Mac Namara visite la Roumanie. A Bucarest, il rencontre Aurélia qui va lui servir de guide. Les deux jeunes gens partent sur les traces de Drakula : l'église de Curtéa d'Argès, la forteresse d'Aréfu, l'île de Snagov, le château de Bran et la ville de Sighisoara. Phil découvre qu'en Roumanie, cette figure historique est loin d'être considérée comme un vampire mais plutôt comme un héros national. Peu à peu, il fait d'étranges rencontres et finit par se demander qui est vraiment la belle Aurélia…

Phil veut quitter la Roumanie en compagnie d'Aurélia. La jeune fille, d'abord enthousiaste, renonce et se rend à Paris par ses propres moyens. La presse ne tarde pas à faire ses gros titres sur une série de corps retrouvés exsangues...


Cette bande dessinée est basée sur une histoire de Bruno Lapeyre. Le tome 1 se nomme " Le réveil d'une malédiction ", le tome 2, "Le monstre des catacombes".


En 1920, le chercheur Raymond MacNally avait fait découvrir le personnage de Vlad Tepes Drakula aux Américains. Sa mort par décapitation rappelle la symbolique du vampire. Selon les légendes, Drakula était à la recherche du Saint Graal pour accéder à l'immortalité. Le vampirisme est lié à la porphyrie, une maladie dont les symptômes ressemblent à certains traits vampiriques.

Selon le mythe, le vampire n'aime pas la lumière, la croix, l'eau vive ainsi que les fleurs d'ail. Il ne possède pas de reflet et n'apparaît pas sur les photos. Le vampire est capable de se métamorphoser en rat, en loup, en chauve-souris ou encore en brouillard. Sa force est considérable et sa salive est anticoagulante. Le vampire est une créature séductrice, qui incarne le mal absolu.

Les Roumains, ayant été mordus par des vampires durant des siècles, ont développé une toxine les immunisant contre leur morsure. Pour garantir leur sécurité et leur survie, les vampires doivent être discrets. Dans leur communauté, les plus jeunes s'occupent du bien-être des plus anciens. Les vampires dégagent une odeur caractéristique d'ammoniaque. De nos jours, les vampires ne craignent pas la lumière du soleil. Certains sont capables de se transformer en animal.


Cette bande dessinée nous propose une visite des hauts lieux historiques en rapport avec Vlad Tepes, ainsi qu'une réflexion sur les vampires et la légende de Dracula. Le récit, intriguant et dynamique, donne envie de connaître la suite des aventures roumaines de Phil. Le deuxième tome s'éloigne des légendes roumaines pour un récit plus fantaisiste, avec notamment une enquête policière dans Paris. J'ai moins apprécié cette galerie de nouveaux personnages et l'ambiance fantastique générale du second volume.