Explorez le monde
des vampires
(Mas alla del crepusculo)


Etude

Manuela Dunn-Mascetti

2009

Contre-Dires


Le vampire suscite la peur, mais aussi la fascination. Cité dans de nombreuses sources documentaires, il se renouvelle sans cesse grâce à l'imaginaire des auteurs. Son image, en constante évolution, lui permet d'être régulièrement au premier plan des médias. Déjà présent dans l'ancienne Egypte, on l'évoque lors des épidémies d'Europe de l'Est, ainsi que dans les légendes folkloriques du monde entier. L'auteur présente la signification de rites funéraires et les moyens de combattre le vampirisme. Elle évoque aussi les auteurs clés (John William Polidori, Bram Stoker et Anne Rice) et propose des portraits de vampires (Lord Ruthven, Varney, le Chevalier Azzo, Carmilla ou encore Julia Stone). Un chapitre détaille la vie de Vlad Dracul l'Empaleur, tandis qu'un autre nous propose un petit voyage en Roumanie, sur les pas de Jonathan Harker.

" Explorez le monde des vampires " est un condensé réactualisé de l'étude de Manuela Dunn-Mascetti, " Le livre des vampires ", précédemment parue en 1992.

Consultez la fiche sur le site de l'éditeur


Dracula, créé par Bram Stoker, est devenu l'archétype du vampire. Le vampire folklorique est toutefois bien différent de cet aristocrate. Alors que Dracula suce le sang de ses proies, le vampire des légendes avait un appétit sexuel hors norme et étranglait ses victimes. Il se nourrissait également de la jeunesse, de l'espérance et de l'amour des vivants. Le vampire folklorique se distingue par sa méchanceté et le fait qu'il aurait deux esprits dans le même corps. Tout comme Dracula, il contamine ses victimes. Il apporte la mort et les maladies, dont la peste. A la différence des vampires, les morts-vivants (qui sont des vampires inachevés) continuent à se décomposer.

Les personnes ayant eu une mort violente, les suicidés, les pécheurs ou les loups-garous étaient susceptibles de devenir des vampires. Les vampires sont immortels mais souffrent de nombreuses faiblesses (notamment leur aversion pour la lumière du soleil et l'obligation de se reposer dans un cercueil sur une couche de leur terre natale). Dans les récits folkloriques, le vampire ne craint pas le crucifix. Lors d'un décès, la famille avait pour coutume de cacher les miroirs (pour que l'esprit du défunt ne s'y attarde pas), d'ouvrir portes et fenêtres et de nettoyer la maison. Les vivants ne devaient pas regarder le mort dans les yeux, sous peine d'y voir le reflet de la mort.

Dans son roman " Entretien avec un vampire ", Anne Rice décrit parfaitement la transformation d'un vampire. Lestat, après avoir mené Louis au seuil de la mort, le contamine en lui donnant de son sang. Lord Ruthven (le vampire charismatique de Polidori) est un maître en manipulation psychologique. Il aime conduire ses proies innocentes à leur perte, et se réjouit de leur déchéance. Dans le récit anonyme de 1860 " L'étranger mystérieux ", le vampire commande aux loups. Les écrivains ont dotés les vampires de nouveaux pouvoirs : regard hypnotique, célérité, invisibilité (certains sont capables de se dissimuler sous leur cape), séduction, sens accrus ou encore transformation physique.


Cette étude, d'un format agréable, bénéficie d'une belle présentation avec de nombreuses illustrations et des fonds personnalisés. Le récit est clair mais manque parfois de références précises (qui sont Julia Stone ou le Chevalier de Azzo ?). L'auteur aborde la corruption des corps, un thème n'étant jamais traité dans les études mais pourtant intimement lié aux vampires folkloriques.


Livre des vampires, le

Les vampires folkloriques