Vampires :
de Dracula à Twilight
(Vampiri)


Etude

Simonetta Santamaria

2009

Gremese


Le vampire est un des rares personnages à être présent dans tous les folklores. L'auteur propose, entre autres aux fans de Twilight, une étude générale sur les vampires. Ils évoluent avec les époques : d'un Nosferatu ténébreux jusqu'à un Edward Cullen moral, en passant par un Dracula élégant ou un Lestat cynique. A l'origine, cet être avait une image totalement négative : malfaisant, impitoyable, dépourvu d'âme, féroce, indépendant, orgueilleux et privé d'affectivité. Depuis quelques années, son image a rajeuni et on lui prête des côtés humains : séducteur, doté d'une âme, d'une conscience, à la recherche de compagnie et d'amour. L'auteur revient sur les œuvres marquantes en littérature, BD, cinéma et musique.


Le vampire est évoqué dans les civilisations anciennes : l'edimmu sumérien, l'etemmu ou l'akhkharu babylonien, l'aluka et Lilith dans la tradition hébraïque, l'empuse et Lamia dans les contes grecs, la stryge, le lémure et la larvae dans les légendes romaines. Les démons, incubes et succubes, séduisaient leurs victimes pour leur voler leur sang et leur sperme. Le vampire pouvait également être un spectre maléfique ou encore un esprit tourmenté par le poids de ses péchés. Les esprits vengeurs, les sorciers et les personnes décédées de mort violente étaient également prédestinés à devenir des vampires.

L'adjectif hématophage s'applique à des animaux buveurs de sang, dont le Desmodus rotundus. La salive de cette chauve-souris vampire contient de la glycoprotéine, un anticoagulant.

On prête aux vampires des facultés extraordinaires comme la transformation physique, le vol, le contrôle mental, l'hypnose par le regard ou encore l'influence sur les rêves. Ces êtres, immortels et nyctalopes, disposent également de capacités physiques hors norme : force, vitesse, agilité, endurance, sens, immunité contre les maladies. Le vampire est un être privé d'affectivité, égoïste et particulièrement orgueilleux. Cette créature malfaisante, impitoyable et dépourvue d'âme est stérile. Elle vit en solitaire et suit son instinct animal. Egalement surnommé le non-mort, le vampire survit en suçant le sang des vivants. Son portrait a beaucoup évolué au cours des siècles, et notamment lors des dernières décennies, avec le cinéma. Les vampires psychiques agissent de manière intentionnelle ou involontaire. Les vampires ne respirent pas, n'ont pas de pouls, ni de reflet. Ils doivent être invités pour entrer dans un lieu privé. Selon les légendes, ils peuvent craindre l'ail, l'Aconit napel, l'églantine, l'argent, la lumière du jour, les objets sacrés, les étendues et les cours d'eau. Lors d'épidémies de vampirisme, les défunts suspectés d'être des vampires étaient exhumés, empalés (par un pieu de frêne ou d'aubépine), décapités puis brûlés.


La présentation, agréable et soignée, est accompagnée de nombreuses illustrations. Les explications de l'auteur sont claires, variées et particulièrement complètes. Cette étude est une belle réussite.


Dictionnaire infernal, le
Dissertation sur les vampires
Dracula cookbook, the
Mastication des morts dans leurs tombeaux

Devenir un vampire
Erzsébet Bathory
Gilles de Rais
La porphyrie
Le tour du monde des vampires
Le vampire de Highgate
Les vampires folkloriques

Vlad Tepes