Le mari vampire
(Un vampiro)


Nouvelle fantastique

Luigi Capuana

1907

Recueil " Contes de vampires ",
Flammarion


Lelio Giorgi confie à son ami Mongeri qu'il est victime - tout comme sa femme - des attaques d'un revenant. Mongeri ne croit pas au surnaturel et pense que Giorgi est victime d'hallucinations. L'ancien mari de l'épouse de Giorgi, récemment décédé, semble revenu les tourmenter.

Cet écrivain italien s'inspire des légendes et des superstitions siciliennes.

Certains individus, dont l'esprit reste sur terre après la mort, subsistent en suçant le sang ou l'essence vitale des vivants. Le " mari vampire " agit comme une entité invisible. Il est capable de mettre sa proie en transe et de communiquer par à travers elle. Il cesse de tourmenter les vivants si son corps est complètement désagrégé. La bonne méthode pour en venir à bout est de le détruire par le feu. Contrairement aux légendes, l'eau bénite ne le repousse pas mais attise sa colère.

Cette nouvelle démontre l'inefficacité de la science face à un événement surnaturel. Le vampire, présenté ici comme une sorte de fantôme, est original.


Contes de vampires