J'ai embrassé un zombie
(et j'ai adoré)
(I kissed a zombie
and I liked it
)

Comédie fantastique,
pour adolescents

Adam Selzer

2010

Albin Michel


Alley Rhodes trouve les vampires prétentieux et immatures, alors que ses copines les trouvent romantiques. Alley (surnommée la Reine de Glace car elle ne s'attache pas longtemps aux garçons) fait partie du " Vicious Circle ", le club de journalisme du Lycée de Des Moines. Alors qu'elle se rend dans une soirée pour rédiger un article sur un groupe amateur, Alley tombe sous le charme de Doug. Elle sort avec lui sans savoir qu'il est un zombie. La Conseillère vampire lui impose de se convertir si elle veut continuer à sortir avec lui…


Quelques années plus tôt, les créatures surnaturelles ont révélé leur existence aux humains. Vampires, loups-garous, zombies, revenants et autres morts-vivants côtoient désormais les mortels. Les relations entre espèces sont très mal vues. Au Lycée, les Conseillers sont chargés d'approuver les demandes de conversion lorsque le mortel atteint 18 ans. Les bébés issus de vampires et de loups-garous naissent toujours humains. A leur majorité, ils seront fortement incités à se convertir.

Le Conseil des Anciens gère les crimes perpétrés par des vampires. Les vampires ne parlent pas de leurs secrets, notamment du processus de transformation ou encore de leurs différents facultés. Certains sont capables de lire les pensées, d'autres de communiquer par télépathie. Les pouvoirs décrits par le folklore et la littérature sont, pour la majorité, inventés. Les vampires sont plus forts et plus rapides que les humains mais ne sont pas aussi dangereux qu'on le prétend. Ils ne dorment jamais et certains en deviennent fous au fil des siècles. Les vampires se nourrissent d'un substitut au sang composé d'un mélange végétal. Les teenagers vampires ont tellement la cote que les garçons humains font tout pour leur ressembler. Les fans de vampires sont surnommés les " necrosexuels ". Tout comme les zombies, les vampires ne peuvent pas entrer dans une autre tombe que la leur.


L'auteur a mis en place une mythologie intéressante. Même si Doug le zombie est mis au premier plan, les vampires font également partie du récit. Bien que ce roman cible un public adolescent, le style et les scènes sont parfois étonnamment sombres, comme par exemple les zombies mangeurs de cerveaux.