Smarra


Bande dessinée d'épouvante

Patrick Mallet

2009

Glénat


En 1820, Lorenzo souffre de visions cauchemardesques et fantasmagoriques qui l'épuisent. Il rêve de Polémon, victime des maléfices de Méroé, une sorcière de Thessalie. Même la mort est incapable de le délivrer de ses souffrances…

Patrick Mallet propose une adaptation fidèle de la nouvelle éponyme de 1820 de Charles Nodier.

Les sorcières sont accompagnées de démons de la nuit grimaçants, aux yeux rouges. Les femmes sont belles mais également effrayantes lorsqu'elles tourmentent leurs victimes. Les démons craignent la lumière et le feu. Méroé possède des pouvoirs mentaux et sacrifie ses proies à des divinités impies. Elle invoque l'abomination nommée Smarra.

Cette bande dessinée, particulièrement aboutie, propose une vision plus claire de la nouvelle alambiquée de Nodier. Les couleurs et les paysages sont de belle qualité. L'auteur retranscrit avec brio une ambiance angoissante et cauchemardesque, peuplée de vampires exotiques.


Smarra ou les démons de la nuit