De notre sang



Romance

Adeline Debreuve-Theresette

2009

Petit caveau


Fin du 19ème siècle : le Comte Dracula est soucieux de l'avenir de sa lignée. Il se souvient d'une prophétie qui lui permettrait d'assurer sa descendance avec une mortelle. La quête de sa promise le sort de son profond ennui. Le vampire a l'audace de s'introduire au Vatican, pour consulter les ouvrages de la bibliothèque. En France, Marie Iscariel souffre de cauchemars récurrents où elle contemple les victimes d'un vampire…

Dracula est le Père de tous les immortels. S'il meurt, tous les vampires seront détruits. Les mortels peuvent être transformés par un échange de sang. Les naissances entre vampires ne sont pas viables. Les vampires se distinguent par leur peau diaphane et glacée, leurs yeux sombres et leurs canines effilées. Ils sont insensibles aux chaud ou au froid. Les vampires ne possèdent ni reflet, ni pouls, et ne respirent pas. Dracula est particulièrement sensible à l'odeur du sang. Celui des vierges est le plus goûteux. Les vampires disposent de capacités supérieures (force, vitesse, télékinésie ou encore contrôle mental). Bien que les objets religieux et les lieux saints n'aient aucun effet sur eux, l'eau bénite les brûle.

Ce premier roman, dans un style purement romantique, est une réussite. Malgré un final prévisible, la tension entre les deux personnages principaux est bien menée.