Vampire ! Le guide
(The vampire book)


Etude

Sally Regan

2009

Nathan


Le vampire est présent dans les mythes et légendes du monde entier. Suscitant peur et fascination, il ne cesse d'évoluer. Les premières histoires de vampires sont liées à l'au-delà, à la mort et aux croyances religieuses. Par la suite, les explications se feront plus rationnelles et scientifiques. La vision moderne du vampire est bien différente de celle du mort-vivant folklorique. Les auteurs et cinéastes contemporains l'humanisent et lui prêtent une beauté surnaturelle. Les vampires sont désormais intégrés dans la société et possèdent des réflexions bien humaines. Ils n'incarnent plus le mal. Les adolescents se sentant différents, ou incompris des adultes, trouvent en ce personnage un sujet auquel ils peuvent s'identifier. L'auteur revient sur les vampires historiques, les divinités assoiffées de sang, les vampires littéraires depuis le 19ème siècle, les enfants vampires, les chasseurs ou encore les vampires en vidéo et en bande dessinée.


Ce qui caractérise le vampire, quelle que soit son époque, est sa soif de sang, sa force et ses pouvoirs surnaturels, ainsi que son immortalité. Ses pouvoirs diffèrent selon les récits : pouvoirs psychiques, vitesse accrue, vol, sens hyper développés, métamorphoses physiques, pouvoirs magiques…

La transformation en vampire découle de la morsure mais certaines personnes y sont prédisposées : suicidés, pécheurs, morts sans rites mortuaires convenables. Il est également possible de naître vampire. Le vampire était jugé responsable des vagues de peste noire entre le 14ème et le 18ème siècle. En Europe centrale, on parlait de cadavres réanimés qui propageaient maladie et malheur. Les pays Européens eurent un engouement particulier pour ces récits confirmés par des enquêtes officielles. Les animaux étaient censés avoir des réactions anormales près de la sépulture d'un présumé vampire. Les populations utilisaient différents moyens pour se protéger et détruire les vampires : ail, feu, argent, eau vive, eau bénite, miroir, aubépine, murier, croix, pieu, décapitation. Les vampires sont obligés de compter les graines jetées devant eux ou de défaire les nœuds d'une corde. Ils craignent la lumière du jour, le son des cloches et doivent être préalablement invités pour entrer dans un lieu privé.


Cette étude grand format plaira aux enfants et aux adolescents. Elle est abondamment agrémentée de photos inédites. L'approche du mythe est assez complète, avec des textes succincts et clairs.


Conseils sur les études
Le tour du monde des vampires