L'amant de la pleine lune
(From the dark)


Romance à l'eau de rose

Michele Hauf

2006

Harlequin Nocturne


Michael Lindsay fait partie du groupe de rock en vogue " Les Déchus ". Après un an de tournée, il décide de s'isoler dans la maison d'un ami pour retrouver le calme, et surtout pour ne plus céder à sa soif de sang car Michael est un vampire. Il découvre Jane Rénan, une jeune femme venue décorer la maison. Forcés de cohabiter, ils sont rapidement soumis à la tentation…

Michele Hauf est spécialisée dans les romances et notamment dans les histoires vampiriques : " Dark rapture " en 1995, " Kiss me deadly " en 2007, " His forgotten forever " en 2008, " The devil to play ", " Moon kissed " en 2009. Michele Hauf tient à jour une bibliographie vampirique : The Ultimate VampiList


Les vampires disposent de sens développés, ainsi que d'une force et d'une vitesse accrues. Michael utilise la télépathie ainsi que la " transe de persuasion " qui efface les souvenirs de ses proies. Insensibles aux maladies, les vampires sont plus faibles durant le jour et brûlent au soleil. Michael se repose dans un cercueil, dans l'obscurité totale. Il craint les crucifix car il avait été baptisé de son vivant. Les vampires ont besoin d'être invités pour entrer dans un lieu privé. Ils ne mangent plus et se caractérisent par une envie compulsive de compter les petits objets.

La peur de la proie, ou son excitation sexuelle, éveille la soif des vampires. Une dose de sang par semaine leur suffit (seulement une dose par mois pour les plus anciens). Michael se distingue des autres vampires car il éprouve des remords à se nourrir et à tuer.

Isabelle LaPierre, née au 16ème siècle, est le " maître du sang " de Michael. Elle l'avait transformé en vampire 50 ans plus tôt. Les échanges de sang entre maître et enfant (et, dans une moindre mesure, entre vampires) sont réparateurs. Pour une communion véritable, les vampires associent le sexe et le sang.

Les vampires américains sont organisés en tribus, contrairment aux européens. Les vampires ne sont pas les seules créatures surnaturelles existantes, le monde étant peuplé de loup-garou, lutins, trolls, fées ou encore elfes.

Jane est issue d'un père vampire et d'une mère sorcière. N'étant pas immortelle à la naissance, son père a tenu à ce qu'elle suive un rituel. Tous les cent ans, le sacrifice d'un vampire lui assure la jeunesse. Etant de sang mêlé, Jane est capable de distinguer le chatoiement typique des vampires. Les sorcières appellent les vampires " les obscurs ", elles-mêmes étant " les lumineuses ". Aux temps passés, les sorcières furent réduites en esclavage par les vampires. En couchant avec elles et en buvant leur sang, les vampires s'accaparaient leurs pouvoirs. Leur magie sexuelle régénératrice les rendait plus forts. Afin de se protéger de ces vampires (nommés " les ensorcelés "), les sorcières lancèrent un sort de protection. Désormais, le sang de sorcière est un poison pour les vampires : mortel par ingestion, il brûle gravement leur peau.


Cette romance à l'eau de rose, très classique, emploie un vocabulaire et des tournures de phrase typiques de cette littérature. Certaines scènes frisent le ridicule : Michael qui sauve Jane d'un essaim d'abeilles ou Jane qui doit inviter son amant vampire à entrer… en elle ! Michele Hauf a eu la bonne idée d'utiliser une faiblesse méconnue des vampires, leur besoin de compter. Cette romance plaira aux lectrices les plus " fleur bleue ".


Les vampires à l'eau de rose