Bram Stoker's Dracula



Bande dessinée en anglais

Mucci, Caldwell, Halliar

2008

Edition Sterling


En 1890, le vampire Dracula quitte la Transylvanie pour Londres. Un groupe de mortels va s'opposer à ses projets maléfiques…

Cette bande dessinée reprend l'histoire originale du roman " Dracula ", en y ajoutant un passage sur le Dracula historique, Vlad Tepes. Les dessins stylisés rappellent ceux des cartoons. Michael Mucci est également designer de jouets : il a réalisé des figurines de Blade.


Pour les habitants de la Transylvanie, la nuit de la Saint George est particulièrement néfaste, car les créatures maléfiques sont au summum de leur pouvoir. Les grecs désignaient les vampires sous le terme de lamia, les roumains comme strigoi, tandis que les allemands les nommaient nosferatu.

Dracula dispose de caractéristiques physiques supérieures (force, résistance, régénération, escalade) et de dons surnaturels (contrôle animal, influence de la météo, transformation en brume, en loup ou en chauve-souris, hypnose). Selon la légende, Dracula tiendrait ses pouvoirs d'un pacte avec le malin.

En contrepartie, il fut maudit et ne supporte plus aucun objet religieux (croix, eau bénite, hosties). Il craint également les fleurs d'ail et l'eau courante. N'ayant pas de reflet, le vampire a une forte aversion pour les miroirs. Durant la journée où il est privé de ses pouvoirs, il se repose dans un cercueil contenant de sa terre natale mais aussi du sang. Dracula a besoin de sang frais pour conserver son éternelle jeunesse. Répondant à son appel, ses victimes souffrent de crises de somnambulisme. Les yeux de Dracula ont une couleur anormale, rouge ou jaune. Il possède également des crocs et des griffes effilés. Dracula est le dernier représentant d'une haute lignée de Wallachie. Son ancêtre fut nommé chevalier de l'Ordre du dragon et se battit férocement contre les Turcs.


Cette bande dessinée, adaptée du roman de Stoker, sort du lot car elle développe l'historique du vampire ainsi que l'intimité des personnages principaux. Le rythme est soutenu et prenant.


Dracula