Nuit intérieure
(The night inside)


Roman d'horreur
pour adultes

Nancy Baker

1993

Albin Michel


A Toronto, le vampire Dimitri Rozokov se réveille d'une longue torpeur. Il se retrouve alors piégé, aux mains de la pègre locale. Affaibli par le manque de sang et l'émission d'ultrasons, il ne peut s'échapper de sa cellule. Ses geôliers l'utilisent dans des vidéos pornographiques, où ils le filment en train de se nourrir de prostituées. Ardeth Alexander, après avoir été enlevée, se retrouve dans la cellule voisine de Rozokov. Au fil des jours et contre toute attente, ils vont se rapprocher l'un de l'autre…

Ce récit est également paru en anglais sous le titre " Kiss of the vampire ". " Blood and the Crysanthenums ", de 1994, est la suite directe de " Nuit intérieure ". Nancy Baker a également publié, en 1996, " A terrible beauty ".

Dimitri Rozokov naquit en 1459 en Russie. Lors de recherches en nécromancie, il invoqua un vampire qui le transforma à son tour. Quand il a faim, ses yeux deviennent incandescents. Ses canines et ses griffes sont particulièrement acérées, son teint est cendré et sa peau glacée. Il dispose de sens hyper développés, d'une régénération rapide ainsi que de capacités physiques accrues (force, vitesse, endurance). Sa salive est également cicatrisante. Rozokov a la faculté de commander aux rats et d'hypnotiser ses proies. Les vampires dorment durant la journée. Ils possèdent un reflet mais ne respirent plus et ne transpirent pas. L'odeur de l'ail leur est pénible, mais les objets religieux ne leur font aucun effet. Seul l'endommagement du cœur, le feu ou encore la décapitation peuvent les détruire. Pour qu'un humain soit transformé en vampire, il faut un échange de sang juste avant sa mort. Il existe alors un lien télépathique entre les deux vampires.

J'ai trouvé la lecture de ce roman très fastidieuse. La seconde partie, après la fuite des héros, est extrêmement longue. L'auteur nous propose un univers noir, empli de violence et de sexe, avec des descriptions crues.