Le dernier prédateur
Hunger 2
(The last vampire)


Roman d'horreur pour adultes

Whitley Strieber

2001

Fleuve Noir


Vingt ans après la transformation de Sarah, Miriam sent que son dernier ovule est sur le point de se détacher. Afin de ne pas gâcher sa dernière chance de procréer, elle se rend en Asie à l'occasion du Conclave des membres de sa race. Elle compte bien y trouver un partenaire pour procréer même si, aux yeux de ses semblables, elle passe pour une dégénérée. A la différence de ses pairs, Miriam ne vit pas cloîtrée mais elle s'est parfaitement intégrée dans le monde moderne. Elle se distingue également par son affection pour les compagnons humains. Miriam se rend compte avec stupeur que le Conclave asiatique a été détruit. Pour la première fois de son existence, elle éprouve de la peur : les Gardiens ne sont plus les maîtres. Dans sa fuite, elle commet une erreur impardonnable en se nourrissant d'un inspecteur d'Interpol et en abandonnant les restes sur place… Paul Ward, agent de la CIA et chasseur de vampires, parvient à remonter sa trace. Son père ayant été victime d'un Gardien, il leur voue une haine féroce…

La série comprend trois tomes. Une adaptation cinématographique du premier roman est sortie en 1983 sous le même titre : " Les prédateurs ".


Les autorités de certains pays (Etats-Unis, France, Allemagne) avaient découvert l'existence des gardiens en 1989, lorsqu'un gardien en train de se nourrir fut filmé au Japon. Un poil - ni humain ni animal - fut ramassé sur les lieux.

Depuis plus de 30.000 ans, les gardiens ont géré les humains pour améliorer la qualité de leur sang. Les famines, les guerres ou encore les grandes migrations sont de leur fait. Selon l'aspect de la peau de leur cheptel, les gardiens sont capables de voir les maladies dont souffrent les humains. Les gardiens marquent les peuples selon leur propre trait de caractère. La Famille de Miriam avait fortement influencé la civilisation européenne. La mère de Miriam fut ainsi la muse de nombreux artistes, pour leur propre perte.

Les gardiens utilisent le Prime, un langage incompréhensible pour les hommes. Ils marquent également certains lieux avec des signes invisibles pour l'œil humain. Les gardiens sont totalement insensibles aux maladies. Ils disposent de capacités physiques supérieures : force, vitesse, sens, endurance, régénération (celle-ci est accélérée par un repas ou encore de l'eau fraîche). Miriam est capable de retenir sa respiration pendant une heure. Les gardiens possèdent une salive anesthésiante, émettent une phéromone qui bloque l'odorat des animaux, et bénéficient d'une vision nocturne. Leur morphologie est totalement différente de celle des hommes : dents acérées, langue râpeuse, peau glacée, os et muscles denses (ils pèsent deux fois plus lourd qu'un humain), os malléables, lèvres fines. Miriam n'hésite pas à utiliser du maquillage, des prothèses faciales et des lentilles pour dissimuler sa véritable apparence : yeux rouges, peau sans aucun défaut, mâchoire inhumaine.

Après avoir absorbé tous les fluides de sa proie, le gardien entre dans un sommeil proche de la mort et se trouve alors sans défense. Lorsqu'ils ont faim, ils éprouvent une douleur vive et une grande faiblesse. Leur peau prend alors une teinte anormalement pâle. Il leur arrive de gronder tels des félins lorsqu'ils ont faim ou qu'ils éprouvent de la colère ou de la peur. Les humains deviennent rapidement mal à l'aise s'ils restent trop longtemps en présence d'un gardien. Pour approcher leurs victimes, certains gardiens utilisent la séduction, d'autres préfèrent l'hypnose ou encore la peur. La peur et la douleur augmentent la saveur de la proie. En un an, un gardien peut absorber une centaine de vies Les gardiens touchent leurs proies en signe de possession. Miriam, tout comme les autres gardiens, suit une règle immuable : se débarrasser des restes des victimes. La nourriture leur est inutile, même si Miriam apprécie l'alcool et les drogues.

Miriam est différente de ses pairs car elle éprouve une attirance sexuelle pour certaines de ses proies. Pour combler sa solitude, elle donne de son sang à ses compagnons humains pour qu'ils accèdent temporairement à l'immortalité.

Les gardiens se réunissent tous les cent ans au Conclave. Mâles et femelles ne vivant pas ensemble le reste du temps, c'est à cette occasion que les gardiens courtisent les femmes. Durant leur vie, les gardiens femelles portent quatre ovules. Les gardiens de chaque continent conservent dans leur sanctuaire les Livres des Noms, qui compile toutes les données sur leur espèce.

Les gardiens sont détruits par le démembrement, le feu, le manque de sang ou encore l'explosion de la tête. Ils font tout pour sauvegarder leur vie car, à la différence des hommes, ils n'ont pas d'âme.


Ce deuxième tome nous en apprend plus sur l'existence des gardiens, et notamment leur influence sur les humains. Ces excellents romans sont résolument destinés aux adultes, avec des scènes assez crues.


Prédateurs, les (Hunger 1)
Prédateurs, les