Nice girls
don't have fangs
Jane Jameson 1


Comédie romantique,
en anglais

Molly Harper

2009

Pocket Star Books


Jane Jameson vient d'être licenciée, sans aucune considération, de la bibliothèque municipale. Dans le bar de sa petite ville, la jeune femme rencontre un voyageur, Gabriel Nightengale. A moitié éméchée, elle lui raconte sa vie et ses mésaventures. Alors que Jane est victime d'un chauffard, Gabriel décide de la transformer en vampire pour lui offrir une seconde chance…

Cette série, en cours de publication, comprend trois tomes.


Les vampires ont fait leur coming-out en 2000. Les autres créatures surnaturelles (loup-garou, sorciers, démons…) préfèrent rester dans l'anonymat pour le moment. Les vampires vivent souvent en groupe de 3 à 4 individus. Des Conseils locaux contrôlent les activités suspectes des vampires. Depuis le coming-out, les institutions nocturnes se sont multipliées, ainsi que les services ciblant les vampires : sites internet, magazines, entreprises proposant du sang synthétique. Les vampires au chômage sont même aidés car 29% des nouveaux-nés perdent leur emploi. Les vampires disposent de leur propre langage: la langue des morts. Le rituel de transformation est complexe car le vampire doit boire le sang de sa victime par petites quantités. Au seuil de la mort, le vampire lui fait alors boire de son sang. Le nouveau-né se relèvera au bout de trois jours.

Seuls quelques très vieux vampires s'aventurent au soleil, les autres ne supportant pas le jour ni la chaleur. La religion n'affecte que les vampires qui étaient croyants de leur vivant. Après leur transformation, les vampires gagnent en séduction naturelle pour attirer leurs proies, ainsi qu'en force et en sens (ils sont notamment très sensibles aux odeurs). Les vampires ne respirent plus, n'ont plus de pouls et ne mangent plus car la nourriture n'a aucun goût pour eux. Leurs crocs rétractables apparaissent quand ils ont faim ou quand ils sont agressés. Certains vampires développent des dons supplémentaires : vol, transformation physique, lecture des pensées ou encore empathie animale.

Leur capacité de régénération est surnaturelle et leur salive cicatrisante. Ils ne peuvent être détruits que par le soleil, le feu, la décapitation ou l'endommagement du cœur. Ils sont allergiques à l'odeur de l'ail et à l'argent.

Quand un vampire se nourrit, il est capable de lire les souvenirs de sa proie. Certains boivent le sang de leurs congénères pour acquérir de la puissance, d'autres se nourrissent de la peur de leurs victimes. Durant une relation sexuelle, il est commun qu'un vampires de boire le sang de son partenaire. Gabriel, né au milieu du 19ème siècle, est le " sire " de Jane. Sachant que les nouveaux-nés souffrent d'une soif insistante, il nourrit Jane pendant un temps. Certains vampires disposent de familiers humains, qui assurent leur protection durant la journée. Ces derniers portent une marque attestant qu'ils ont un protecteur vampire.

Jane consulte un guide rédigé spécialement pour les nouveaux vampires. Devenue une non-morte, elle a désormais la capacité de voir les fantômes, si ces derniers le souhaitent.


Je n'ai pas accroché à cette histoire ni à l'humour de l'auteur. Les personnages, tout comme les situations, sentent le réchauffé. Ce roman cible principalement un public féminin.