Rouge vampire
(A taste for red)

Roman fantastique pour enfants

Lewis Harris

2009

Clarion Books


Stephanie Grimm vient d'emménager avec ses parents à Sunny Hill. Depuis quelques temps, la petite fille a des goûts gothiques. Elle préfère d'ailleurs se faire appeler Svetlana, car ce nom vient de Roumanie. Svetlana est persuadée d'être une vampire, bien supérieure à ses camarades ou même à ses profs tout à fait ennuyeux. Jusqu'au jour où elle rencontre la nouvelle prof de sciences, Melle Larch. Cette dernière pourrait passer pour une vampire avec sa peau très pâle ! Alors que Svetlana trouve que sa prof dégage une odeur déplaisante, ses camarades ne semblent rien remarquer…
Ce roman a été traduit en 2012 dans la collection Flammarion Jeunesse.


Svetlana ne mange que des aliments de couleur rouge car elle trouve qu'ils ont meilleur goût. Ses facultés hors norme (sens accrus, télépathie) viennent du fait qu'elle est destinée à faire partie du Cercle rouge, en charge de faire respecter l'équilibre entre le réel et l'irréel. Les membres du Cercle rouge pourchassent les vampires qui attaquent des proies innocentes. Les vampires utilisent la télépathie et l'hypnose. Lorsqu'ils sont faibles, ils dégagent une odeur de décomposition. Quand ils sont en manque de sang, leur teint est maladif. Leur peau est toujours très froide. Les vampires peuvent vivre pendant des siècles en buvant une petite quantité de sang quotidienne. Melle Larch conserve ses victimes pendant des semaines. Les fenêtres de sa maison sont occultées par d'épais rideaux qui lui permettent de se reposer dans le noir. Tout le monde peut devenir un vampire, par une corruption du sang en buvant du sang humain. Pour se débarrasser des vampires, il faut les décapiter, leur plonger un pieu dans le cœur ou leur ôter le cœur. Ils craignent également le feu et l'eau salée.


J'ai bien aimé l'humour mordant de la première partie, mais beaucoup moins l'ambiance de la seconde, où les éléments fantastiques sont clairement définis.