La solitude du
buveur de sang
(The silver kiss)


Roman fantastique

Annette Curtis Klause

1990

Pocket Junior


A 17 ans, Zoé souffre de la solitude et sombre dans la mélancolie. Depuis un an, sa mère est malade d'un cancer et son père est constamment à l'hôpital. De plus, Zoé vient d'apprendre que sa meilleure amie va déménager dans quelques jours. Elle va nouer des liens forts avec Simon, un jeune homme qui se révèlera être un vampire. De son côté, Simon recherche son frère Christopher, responsable de nombreux meurtres…


Pour devenir un vampire, il faut un échange de sang. Les vampires ne boivent pas le sang de leurs congénères. Simon survit en buvant le sang des rats, même si le sang animal est moins nourrissant celui des humains. Après sa transformation, Simon avait sombré dans la folie et il lui avait fallu beaucoup de temps pour apprendre à contrôler sa soif. Quant à Christopher, il adore terroriser ses victimes et les saigner à blanc. Tous deux sont nés au milieu du 17ème siècle. Simon souffre de la solitude car, pour sauvegarder sa sécurité, il ne peut pas révéler son secret aux humains. Les vampires contemplent le monde qui bouge et sont souvent démodés.

Les vampires ne craignent pas le froid, n'ont plus de pouls et n'ont pas besoin de respirer. Ils conservent la pâleur de la mort. Leurs crocs sont rétractables (lorsqu'ils sont excités par l'odeur de la peur ou du sang) et leurs ongles sont particulièrement acérés. Ils se distinguent des mortels par une vision nocturne ainsi que des capacités physiques hors normes : sens accrus, force, agilité, vitesse, endurance ou encore régénération. Les vampires usent de leur regard hypnotique ou d'injonctions mentales sur les humains. Simon se transforme fréquemment en brume pour passer inaperçu, tandis que Christopher se change en chauve-souris ou en loup.

En leur présence, les chiens deviennent très agressifs. Ils craignent les lumières vives, la croix et l'eau. Les vampires supportent une exposition au soleil matinal et par temps couvert. Ils sont détruits par le pieu. Il leur est essentiel de conserver avec eux un peu de leur terre natale pour sauvegarder leurs forces. Sans cette terre, ils doivent retourner au plus vite sur leur lieu de naissance. Pour entrer dans un lieu privé, ils doivent préalablement y avoir été invités une fois.


Ce récit, mettant en scène l'affrontement entre deux frères vampires, est très bien mené. L'auteur propose des rebondissements intelligents, un passage folklorique, et deux profils vampiriques différents.