Les sentinelles de la nuit
Night watch 1
(Nochnoy dozor)


Roman fantastique

Serguei Loukianenko

1998

Albin Michel


Cinq ans auparavant, Anton avait découvert qu'il était un " Autre " : un mage blanc. Depuis, il est devenu une Sentinelle de la Nuit et débute tout juste sur le terrain à Moscou. Dans le métro, Anton détecte une jeune femme qui souffre d'une malédiction. Une grande tornade noire flotte en effet au dessus de sa tête, signe d'une malédiction mortelle. Le supérieur d'Anton lui demande de retrouver la fille, car la malédiction est très puissante et qu'elle risque d'engendrer la mort de nombreux innocents. D'autre part, Anton sauve un enfant traqué par deux vampires hors-la-loi. Ce gamin détient un énorme potentiel et ne doit pas être laissé aux Sombres…

Ce premier tome de la trilogie " Night watch " comprend trois histoires mettant en scène les mêmes personnages. Il existe deux adaptations au cinéma, sorties en 2004 (" Night watch ") et 2006 (" Day watch ").


Les Autres vivent à l'insu des humains, en deux catégories : Les Sombres qui représentent les forces du Mal et les Clairs pour celles du Bien. Pour garantir leur existence, ils ont fait un pacte et maintiennent désormais un équilibre parfait. Les Clairs exercent un Contrôle de la Nuit, tout comme les Sombres contrôlent le Jour. Les deux factions doivent se plier aux contrôles et collaborer de bonne grâce. Les Sombres n'ont plus de pouvoirs durant la journée, tandis que les Clairs sont impuissants durant la nuit. Les Autres peuvent se déplacer dans la Pénombre, invisibles aux mortels. Seuls les animaux ressentent leur présence. Les chats, qui suivent leurs propres lois, vivent dans tous les espaces à la fois et donc également dans la Pénombre. Les Autres ne sont pas uniformes : il existe des vampires, des lycanthropes, des mages noirs ou blancs, des guérisseurs ainsi que des prophètes. Les Autres peuvent voir et pister les auras de leurs semblables ainsi que celles des humains. Les Patrouilleurs sont capables de voyager à travers trois couches de Pénombre. Anton se contente habituellement de voyages dans une seule d'entre elles. La Pénombre absorbant l'énergie, les Autres doivent contrôler leur passage au risque d'y laisser leur vie.

Pour traquer les vampires, Anton se met en résonance avec eux. Il se rapproche de leur nature en buvant du sang animal. Les vampires doivent obtenir une licence officielle qui leur permet de se procurer du sang humain. Un sceau d'enregistrement est alors fixé sur leur corps. Les Sentinelles du Contrôle de la nuit peuvent éliminer les vampires hors-la-loi en activant ce sceau, les réduisant instantanément en poussière. Les vampires ne sont pas plus rapides que les autres espèces mais, dans la Pénombre, le temps passe plus rapidement, d'où une impression d'accélération. Les vampires disposent de crocs rétractables et d'une vision nocturne performante. Les plus puissants peuvent se transformer. Ils communiquent par télépathie et privent leurs proies de leur volonté et de leurs forces par l'Appel : la victime est ensorcelée par une sorte de musique hypnotique. Les vampires craignent l'alcool, qui leur cause de graves brûlures. Ils ont également besoin d'être invités pour entrer dans un lieu privé. Tous les autres moyens de protection issus du folklore ne fonctionnent pas.

Les vampires sont, à l'origine, d'anciens humains ayant été transformés par la Pénombre. Ils y ont gagné d'immenses pouvoirs mais y ont perdu la vie. Depuis ils doivent absorber la vie des humains pour exister. Kostia, le jeune voisin d'Anton, est né de parents vampires.


La première histoire, mettant en place les personnages, est de loin la plus intéressante. Les deux suivantes s'orientent sur les relations entre les Sombres et les Clairs. La mythologie du roman est recherchée.


Night watch (Night watch 1)