13 balles dans la peau
Vampire story 1
(13 bullets : a vampire tale)


Roman policier

David Wellington

2007

Milady


En 1983, l'agent spécial Jameson Arkeley avait survécu à l'attaque d'un vampire. 20 ans plus tard, il revient dans le circuit pour éradiquer un vampire en Pennsylvanie. Il va faire équipe avec Laura Caxton de la Police routière. Lors d'un contrôle, Caxton avait découvert trois corps mutilés dans une voiture. Leur poursuite les mènera auprès de Malvern, une vampire âgée de plusieurs siècles, enfermée dans un centre spécial. Arkeley se demande si Malvern aurait pu créer de nouveaux vampires. Commence alors une course contre la montre pour retrouver le vampire…

La série " Vampire story " comprend quatre romans, en cours de traduction en français.


Quelle que soit leur couleur de peau de leur vivant, les vampires perdent leur pigmentation après leur transformation. Leur apparence est inhumaine : peau pâle, corps et visage émaciés, oreilles pointues, yeux rouges, totalement imberbes. Leurs mâchoires ressemblent à celles des requins, avec plusieurs rangées de dents acérées. Ils déchiquètent et arrachent les membres de leurs proies. Les vampires ne respirent plus et ne souffrent pas du froid. Chaque matin, leur corps se décompose complètement puis se reconstitue durant le jour dans leur cercueil. Leurs capacités physiques (force, résistance ou encore rapidité) sont supérieures. Ils ont un besoin irrépressible de sang humain frais. Plus ils sont anciens, plus ils ont besoin d'une grande quantité de sang. Les vampires idolâtrent leurs ancêtres. Ils chassent pour leur ramener un volume colossal de sang, qu'ils régurgitent pour les ranimer (par manque de sang, les vieux vampires sont souvent faibles et desséchés). Les vampires disposent également de facultés surnaturelles nommées " oraisons " : illusions, influence des rêves, hypnose, télépathie… Ils peuvent exercer un véritable viol mental pour découvrir toutes les pensées et les souvenirs de leurs victimes. Comme les nécromanciens, ils sont capables de ranimer les morts et de contrôler les humains dont ils ont drainé le sang. Certains aiment disposer les corps de leurs proies dans un simulacre grotesque de vie, en les maintenant par des fils.

Les demi-morts (aussi nommés les sans-visages) servent fidèlement le vampire qui les a ranimés. Tout comme les vampires, les demi-morts ne supportent plus leur image. Ils se défigurent atrocement et brisent les miroirs. Si les demi-morts craignent le feu, le seul point faible des vampires est un endommagement du cœur. Les vampires souffrent de la lumière du jour mais elle ne leur est pas fatale. Les animaux fuient les vampires à cause de leur nature surnaturelle. Les vampires poussent leurs proies favorites au suicide, pour pouvoir par la suite les transformer en vampires.


L'auteur évoque les croyances folkloriques, notamment les faiblesses des vampires. Leurs pouvoirs psychiques sont présentés dans cette mythologie comme des sortilèges. Je n'ai pas accroché à cette intrigue policière, ni aux personnages, malgré de bonnes idées comme le culte des vampires pour leurs ancêtres. Ce roman plaira tout de même aux amateurs de scènes de combat et de gore.