Perfect creature



Film fantastique

Glenn Standring

2006

Dougray Scott, Saffron Burrows,
Leo Gregory


Dans un monde alternatif, les humains vivent en harmonie avec les vampires depuis près de 300 ans. Le vampire Silus doit retrouver son frère Edgar qui a tué sauvagement plusieurs humains. Edgar souffre d'une agressivité et d'une irrépressible soif de sang frais. Les vampires cachent les corps aux humains, jusqu'au jour où les policiers mortels découvrent une des victimes. L'inspectrice Lily est chargée de l'enquête…

300 ans auparavant, à la suite d'une expérience génétique, la race des vampires a été créée. Les vampires sont appelés les Frères car ce ne sont que des mâles. Dès la naissance, ils sont séparés de leur mère humaine pour être élevés selon les dogmes de la Confrérie des Frères. Les Frères se disent chargés de protéger les humains. Ils ont un statut particulier, proche de celui de divinités. Les Frères ne buvant jamais à la source, les humains donnent leur sang à l'église. Lors de rituels, certains Frères donnent de leur sang aux humains. Les mortels affirment alors ressentir des visions et être en meilleure santé. Les animaux fuient les vampires. Les Frères disposent de crocs effilés, de sens hyper développés, de capacités physiques accrues et d'une longévité hors norme : aucun Frère n'est mort en 300 ans. Ils ne craignent pas la lumière du soleil. Le virus a muté, entraînant une dégénérescence. Edgar a été infecté et souffre depuis d'une soif de sang inextinguible.

Ce film est une bonne surprise. L'instance vampirique, qui remplace les instances politiques et religieuses humaines, est une bonne idée. La contamination menée par Edgar est par contre un peu trop succincte. Le réalisateur met en avant la psychologie des deux personnages principaux, Silus et Lily.