Blood : the last vampire



Manga d'action fantastique

Benkyo Tamaoki

2000

Génération comics


En 2002, au Japon, Saya est utilisée pour détecter et détruire les Chiroptériens, des sortes de vampires qui se nourrissent de sang humain. Les vampires, désormais chefs de gangs, s'attaquent aux lycéennes. Saya doit surveiller une jeune fille, séduite par une vampire du nom de Maya, qui lui ressemble trait pour trait…

Ce manga one-shot fait suite à un animé sorti la même année. La saga comprend également un roman de Mamoru Oshii paru en 2000, " La nuit des prédateurs " et un film " Blood : the last vampire " sorti en 2009. Un jeu vidéo est sorti uniquement au Japon en 2000, faisant suite au succès de l'animé. Deux nouvelles séries de mangas ont été traduites en français : " Blood + " (5 tomes, série terminée) et " Blood + Adagio " (2 tomes, série terminée).

Les Chiroptériens prennent une apparence humaine pour côtoyer les mortels. Leur aspect réel s'apparente à un croisement entre humain et chauve-souris géante : larges ailes, crocs, mâchoires proéminentes, griffes, oreilles pointues, corps émacié. Ils communiquent à une fréquence inaudible pour les mortels. Ils ne sont pas immortels mais leur croissance est fortement ralentie. Leur régénération est surhumaine. Saya ressemble à une collégienne et se bat avec un sabre. Tout comme les vampires, Saya dispose de capacités physiques hyper développées et de sens accrus. Les Chiroptériens ont été étudiés par des mortels avides de découvrir le secret de leur longévité et de leur résistance. Saya et Maya sont le résultat de ces expérimentations. Saya n'a pas besoin de boire de sang humain pour subsister. Leur " mère " aurait été la dernière sang-pur.

Ce manga en un tome propose un scénario simple mais bien mené, avec un style de dessin incisif. Les amateurs pourront en découvrir plus avec les séries annexes. De part les scènes de violence, la lecture est à réserver aux adolescents et aux adultes.

Blood : the last vampire (animé)
Blood : the last vampire (live)