Laisse moi entrer
(Lät den rätte komma in)


Roman fantastique pour adultes

John Ajvide Lindqvist

2004

France Loisirs


1981, Blackberg, une ville nouvelle près de Stockholm. Un homme et une petite fille emménagent de nuit dans un immeuble d'habitations où vit Oskar. Cet enfant réservé est le souffre-douleur de certains de ses camarades d'école. Suite aux fréquentes brimades et humiliations qu'il subit, Oskar développe une violence intérieure et des intérêts morbides. Il collectionne les coupures de presse sur les meurtriers. Le garçon découvre un article de quatre pages sur un crime ayant eu lieu dans une ville voisine : un adolescent a été retrouvé pendu par les pieds, la gorge tranchée. Oskar ne se doute pas que le meurtre a été commis par Hakan, son nouveau voisin. Un soir, il rencontre Eli, la fille étrange qui vient d'emménager…

Ce roman suédois a été adapté au cinéma en 2008, sous le titre français " Morse ". "Laisse moi entrer", un remake des studios de la Hammer, est sorti en 2010. Une pièce de théâtre, intitulée "Let the right one in", a débuté en 2013 en Grande Bretagne.


Eli ressemble à une petite fille mais est en réalité asexué. Né il y a 220 ans, son véritable nom est Elias. Ce vampire est mû par un fort besoin de sang humain frais. En manque de sang, son teint est encore plus pâle qu'à l'ordinaire et ses cheveux blanchissent. Par l'odeur, il peut détecter le sang malade ou contaminé. Ne souffrant pas du froid, il n'a pas besoin de vêtement et ne fait pas attention à son apparence. Avant de se rapprocher d'Oskar, Eli ne faisait aucune attention à son hygiène et dégageait une odeur étrange de charogne. Son cœur bat à seulement quatre pulsations par minute. Le vampire peut arrêter de respirer et dormir durant des mois. Malgré son apparence d'enfant, Eli parle et réagit souvent comme un adulte. Il possède un reflet et son regard est particulièrement brillant. Ses dents pointues rétractables lui permettent de percer l'artère de ses proies. Eli dispose de capacités physiques accrues (sens, force, agilité, saut) et d'une vision nocturne performante (dans le noir, ses pupilles sont elliptiques). Toutes les fenêtres de son appartement sont obstruées car Eli ne supporte pas la lumière du jour. Le vampire a une conscience particulièrement précise du lever du soleil. Il craint aussi le feu et a besoin d'être invité pour entrer dans un lieu privé. Sans une invitation clairement énoncée, Eli ressent de fortes douleurs et sa peau se met à saigner. Les chats, ne supportant pas la présence des vampires, n'hésitent pas à les attaquer.

Les mortels peuvent devenir des vampires suite à un échange de sang. Le vampirisme semble se propager comme une infection, et une sorte de cerveau indépendant se développe dans le cœur. En détruisant le cœur, le vampire a toutes les chances d'être détruit. De par son côté vulnérable, Eli a besoin d'un compagnon. Le vampire fascine les êtres tourmentés comme Hakan et Oskar, qui désirent l'aimer et le protéger. Par son baiser et sa salive, Eli peut partager ses souvenirs.


L'auteur relate les histoires - parallèles à celle d'Eli et d'Oskar - de nombreux autres personnages. Ces portraits sont très sombres comme le passé d'Eli, le ressenti d'Oskar ou encore les pulsions pédophiles d'Hakan. Ce roman vampirique, à réserver aux adultes, est traité d'une manière originale.


Laisse moi entrer
Laisse moi entrer (théâtre)
Morse