Vampire cop Ricky
(Heubhyeol hyeongsa
na do-yeol)


Comédie policière

Si-myung Lee

2006

Yeo-Jeong Jo, Ho-jin Jeon…


Dans un château gothique, un vampire se fait mordre par un moustique. L'insecte arrive en Corée où il pique Yeong-hee, un policier ripoux. Très fatigué, ce dernier passe toute la journée au lit. Dans son sommeil, il a des visions d'un cercueil. Le lendemain, sur une scène de crime, Yeong-hee est irrémédiablement attiré par le sang du cadavre. Il découvre qu'il est devenu un vampire et qu'il doit désormais maîtriser ses pulsions. D'autre part, ses collègues sont sur le point de découvrir ses magouilles avec la pègre…

Yeong-hee possède un reflet et dispose d'une vision différente de celle des humains. Durant la journée, il ressent une grande fatigue. Sa force et ses réflexes se sont décuplés. Il est capable de grimper aux murs et de rester accroché au plafond. Les vampires peuvent également développer un don de télékinésie. Plusieurs fois, Yeong-hee se régénère de blessures très graves. Son désir sexuel va de pair avec sa soif de sang. Ses yeux prennent une teinte jaune et ses canines poussent quand il a faim ou qu'il est excité. S'il goûte du sang humain, il sera à jamais condamné à rester un vampire.

Ce film n'est clairement pas indispensable ! Le scénario est minable et la seconde moitié est interminable. Les acteurs surjouent jusqu'à en devenir pitoyables. Le héros a une tête d'abruti qui n'est même pas comique ! Et pour finir, même la mythologie vampirique se contredit. Les seuls points positifs sont les effets spéciaux, qui tiennent la route.