Histoires de
fantômes chinois
(Qian nu you hun)


Romance fantastique

Ching Siu Tung

1987

Leslie Cheung, Joey Wong,
Wu Ma


Ning Sai Shen, jeune collecteur d'impôts, se rend dans un petit village. Sans argent, il doit trouver un refuge pour passer la nuit. Un des villageois lui conseille de se rendre au Temple abandonné de Lan Jou à deux heures de marche. Sur place, il fait la connaissance de Yen, un homme étrange qui lui conseille de quitter les lieux. Durant la nuit, Ning Sai Shen rencontre une belle jeune femme. Tous deux vont tomber amoureux…


Ce film est inspiré de nouvelles fantastiques de Pu Song Ling, écrivain chinois de la fin du 17ème siècle. Leslie Cheung, qui incarne le héros, interprète deux des chansons de la bande originale.

Ce film fut un immense succès en Asie et lança les productions de films folkloriques fantastiques chinois. Deux suites parurent (en 1990 et 1991) puis un dessin animé " Xiao Qian " (en 1997), et enfin une série télé taïwanaise, " Eternity " qui dura 40 épisodes (en 2003). Un remake intitulé "A chinese fairy tale" sorti en 2011.


Le Temple hanté de Lan Jou est le repaire des forces du mal. La matrone (âgée de 1000 ans) tient en son pouvoir les fantômes de belles jeunes femmes, chargées de lui amener des proies. Elle se nourrit de la force vitale des humains, les laissant desséchés telles des momies. Ses victimes sans sépulture ne meurent pas et deviennent assoiffées de sang. Leur odorat leur permet de détecter la moindre goutte de sang. Les fantômes séduisent les hommes par le chant et la danse. Lorsque leur proie est sous leur charme, elles appellent la matrone en faisant retentir les grelots de leur bracelet. Ces créatures surnaturelles ne sortent que durant la nuit car la lumière du soleil les brûle. Elles ont le teint très pâle, la peau glacée, et disposent d'une force accrue et de pouvoirs (vol, téléportation, souffle qui endort, attaques magiques, illusions). La matrone peut contrôler les végétaux. Elle se déplace souvent et attaque ses proies sous la forme d'une langue gigantesque.

Le Procureur Yen, versé dans les rituels taoïstes s'est retiré du monde pour combattre les forces du mal. Il se débarrasse des fantômes à l'aide de sutras et de son sabre béni. Pour paralyser un fantôme, il leur plante un clou dans le corps. Pour les libérer, il faut déterrer leurs cendres et amener l'urne dans leur lieu de naissance : l'esprit pourra ainsi se réincarner librement.


Ce film nous propose des vampires asiatiques de différents types : sanguins, psychiques et même des têtes volantes (vampires sanguinaires typiques du folklore). Le scénario ne souffre d'aucun temps mort et les personnages sont particulièrement attachants. J'apprécie également la photographie, très esthétique, et la musique captivante.

Belle du temple hanté, la
Chinese fairy tale, a
Contes du boudoir hanté, les
13 histoires de vampires