Bloodlust



Jeu de rôle en anglais

Stéphane Brochu

1995

Ianus Games


Ce manuel nous présente les vampires dans un monde cyberpunk. Un premier journal, tenu par un vampire solitaire, raconte sa transformation puis son intégration dans la société vampirique. Le second journal est celui d'un adolescent qui, par amour pour une jeune fille gothique, intègre une communauté menée par un vampire. Après un rituel initiatique, le garçon sera transformé en vampire. Les règles font un tour d'horizon des archétypes de vampires sur les différents continents. L'auteur propose également des fiches de personnages représentatifs, et des idées de départ pour différents styles de campagnes.

Ce manuel est paru dans la gamme " Cyberpunk 2020 ". Il existe un autre supplément sur les vampires publié en 1992 : " Night's edge ".


Les vampires sont des prédateurs plus ou moins intégrés dans la société humaine. Les mortels sont appelés les " meatboys ". Les " ronins " sont des vampires solitaires, généralement en mouvement. Ils intègrent parfois, pour un temps, une communauté. Ces communautés sont souvent hostiles à la venue de vampires sur leur territoire et en perpétuelle rivalité entre elles. Le chef dicte des règles strictes et lui seul a le droit de transformer des humains en vampires. Quelques communautés rassemblant de jeunes vampires sans maîtres offrent plus de liberté. Les jeunes vampires trouvent ainsi un moyen de survivre plus longtemps que livrés à eux-même. Les vampires ont pour règle d'être discrets sauf les " glamvamps " surtout présents en Europe. Ces vampires arrogants et riches sont méprisés par tous les autres vampires. Généralement les " glamvamps " ne s'occupent pas des vampires qu'ils créent (la plupart du temps par insouciance). Les " corpvamps " rejoignent une organisation comme garde du corps, homme de main ou exécuteur. Ils sont particulièrement recherchés pour leur efficacité. Les " sleepers " sont ceux qui viennent de sortir d'une période d'hibernation et sont souvent déphasés. Un " kenushi " est un vampire qui a disjoncté et est devenu suicidaire et dangereux. Les " radvamps " sont des vampires dont le corps et l'esprit ont été affectés par des radiations. Ces êtres dérangés vivent dans les zones contaminées. Certains vampires suivent une religion : celle du Sanctuaire ou du Reaganism. Pour les croyants du Sanctuaire, les vampires sont maudits. Seul le Sanctuaire peut leur apporter la libération. Leurs traditions sont en majorité orales et leurs rêves sont une porte de communication avec le Sanctuaire. Ceux qui suivent la doctrine du Reaganism voient en la bombe nucléaire un signe divin aux vertus purificatrices. Ces fanatiques sont souvent des " radvamps ". Comme ils utilisent du matériel de rituels radioactif, les nouveaux membres meurent avant la fin de la première année. Les survivants sont considérés comme des élus. Des communautés et des " glamvamps " recrutent des mortels gothiques qui leur servent également de bétail (" bloodcows "). Certains goths fanatiques pensent avoir besoin de sang pour vivre.

Les vampires ne respirent plus et ne vieillissent plus. Leur capacité de régénération est exceptionnelle (leurs membres peuvent même repousser et leur salive régénère les blessures) mais ils ne sont pas invincibles. Ils sont vulnérables au feu, au soleil, à une grande quantité de balles et aux radiations (parfois à la foi intense d'un mortel). Ils souffrent d'une soif de sang humain et éprouvent de fortes sensations lorsqu'ils en boivent (extase et sens décuplés). Les plus jeunes doivent se nourrir tous les deux jours puis chaque semaine. Les vampires peuvent être sensibles à certaines drogues ou maladies. Ils repèrent leurs proies dans les bars, les clubs ou les universités. Si le vampire mord un corps récemment décédé, ce dernier revient à la vie comme un zombie (un corps réanimé à l'esprit vide), ses fonctions cérébrales étant détruites. A leur création, les nouveaux vampires sont désorientés. Les " sun knights " sont des chasseurs de vampires redoutés. Il existe également des loups-garous et des lycanthropes.


Ce manuel offre un background intéressant mais peu de règles. J'ai apprécié les fiches de personnages (dont certains protagonistes des nouvelles) ainsi que les deux nouvelles du début qui plantent bien l'ambiance du jeu de rôle.