Le frisson
des vampires



Film fantastique

Jean Rollin

1970

Sandra Julien, Jean-Marie Durand,
Dominique…


Isa et Antoine sont en voyage de noce. Isa décide de passer voir ses cousins qui vivent dans un château. Isabelle, leur maîtresse, leur annonce qu'ils sont morts la veille. En arrivant au château, deux servantes leur disent le contraire et les invitent à séjourner. Isa et Antoine dorment dans des chambres séparées. A minuit, la vampire Isolde sort en trombe de l'horloge de la chambre d'Isa. La vampire a des choses à lui révéler et finit par la mordre…

Ce film est le troisième dans la filmographie vampirique de Jean Rollin. Ce réalisateur a tourné beaucoup de films fantastiques dont la plupart mettent en scène des histoires de vampires dans le même genre : " Le viol du vampire " en 1967, " La vampire nue " en 1970, " Requiem pour un vampire " en 1971, " Lèvres de sang " en 1975, " Les deux orphelines vampires " en 1997 et " La fiancée de Dracula " en 2002. Dans les années 90, il a également publié une série de romans ayant pour héroïnes les orphelines vampires.

Isolde apprécie sa condition de vampire errant. Elle est née de parents vampires puis est devenue Grand Initié par le Maître du monde. Isolde sent le danger durant la journée et elle est également réveillée par l'odeur du sang. Les deux cousins sont des vampires bourgeois ayant un refuge sûr et deux servantes qui assurent leur sécurité (elles couvrent les croix pour qu'ils puissent sortir de leur caveau). Les deux humaines pourvoient à leurs besoins et leur fournissent du sang. Durant la journée, les cousins se reposent dans un caveau du cimetière qui jouxte le château. Les vampires brûlent au soleil et craignent particulièrement les croix. Un pieu plongé dans le cœur les paralyse. Leur peau est pâle et leurs crocs effilés. Ils possèdent des dons de télékinésie et de téléportation, ainsi qu'un regard hypnotique. Ils sont également insensibles aux blessures par balles. Les cousins ont fait des recherches sur les origines de leur famille et ont découverts que certains membres vouaient un culte à la déesse Isis et au Dieu cornu (qui étaient opposés au Christianisme). De leur vivant, les deux cousins chassaient les vampires avant d'être contaminés à leur tour. Ils utilisaient des scapulaires bénis, des croix, des pieux et étaient accompagnés de leur chien Anubis. Isolde leur a annoncé qu'ils étaient prédestinés à devenir des vampires. Isa, mordue par Isolde, tombe sous le charme des vampires. Elle perd l'appétit et éprouve une attirance pour le sang. La lumière du jour lui fait mal aux yeux. Lors de la grande initiation, elle doit recevoir son dernier baiser pour devenir un vampire à part entière.

Le réalisateur nous présente, comme à son habitude, une œuvre hors norme. La mythologie tient la route mais a du mal à coller au look très kitch des vampires. Certaines scènes sont complètement surréalistes, d'autres très théâtrales comme l'ouverture de la tombe d'Isolde ou encore ses armes aussi inattendues que ridicules : des piques métalliques sur ses seins !


Deux orphelines vampires, les
Fiancée de Dracula, la
Requiem pour un vampire
Vampire nue, la
Viol du vampire, le

Anissa (Deux orphelines 2)
Voyageuses, les (Deux orphelines 3)

Jean Rollin