The Dracula cookbook


Livre de cuisine, en anglais

Marina Polvay

1978

Gramercy Books


Depuis des siècles, le vampire est présent dans l'imaginaire des hommes. Ce guide de cuisine rend hommage au Comte Dracula, à travers 200 recettes authentiques de son pays. Ce manuel est idéal pour réaliser des dîners en tête à tête, jusqu'à un banquet infernal d'une vingtaine de convives. Le Comte Dracula sait mettre les petits plats dans les grands pour offrir à ses invités leur dernier repas !

Marina Polvay est un chef reconnu de Budapest. Les recettes sont rangées par sections thématiques. L'auteur propose également un décor macabre approprié pour chaque gamme de menus.

La préface est basée sur le Comte Dracula, l'image même du vampire universel. Son teint est pâle voire translucide, son regard flamboyant, ses lèvres écarlates et ses crocs aiguisés. Il séduit les femmes par son regard hypnotique pour boire leur sang. Le vampire se retrouve dans différentes civilisations, engendrant différents rites mortuaires pour s'en protéger. En Grèce, Lamia séduit les jeunes hommes et les mène à la mort. En Irlande, il est fréquent d'amonceler de grosses pierres sur les tombes pour empêcher les morts d'en sortir. Le nosferatu roumain est détruit par la lumière du jour, le pieu, le feu et la décapitation. La légende dit que le Prince roumain Vlad Tepes pratiquait la magie noire et buvait le sang de ses ennemis pour accéder à l'immortalité. Il serait devenu un mort-vivant après sa mort. La population de Transylvanie utilise de l'ail en protection contre les mauvais esprits et les vampires, mais également tout un assortiment d'herbes et plantes purificatrices (estragon, épinard, oseille, coriandre, marjolaine, aneth, laurier, cresson). Il est aussi habituel de trouver, posé sur la table, un cône de sucre blanc. Du vin mélangé à des herbes ou des pétales de rose est un puissant répulsif contre les vampires. Pour leurrer un vampire, certains villageois disposent quelques gouttes de vin rouge sur leur cou. Le vampire pense ainsi avoir déjà mordu cette proie !

La mythologie et les croyances proposées par l'auteur sont originales. Bien qu'illustré de dessins en noir et blanc, le livre souffre d'une présentation qui rend la lecture trop austère.