The blood confession


Roman historique en anglais

Alisa M Libby

2006

Dutton Books


Ce roman offre une vision originale de la vie de la Comtesse Hongroise Bathory au 16ème siècle. Dès sa jeunesse, elle fut obsédée par la beauté et finit par jalouser les jeunes servantes la côtoyant. La Comtesse vécut dans la solitude jusqu'au jour où elle rencontra une villageoise de son âge, Marianna, qui devint son amie. Sa vie fut bouleversée lorsqu'elle entendit son père dire qu'elle était folle et maudite. Lorsque, de colère, elle frappa une de ses servantes, du sang gicla sur sa main et son visage. La Comtesse pensa alors que sa peau fut régénérée par le sang de la jeune fille. Elle apprit à se faire respecter par la terreur. La Comtesse dut répondre de ses crimes et termina sa vie emprisonnée dans une tour du château de Bizecka.

L'auteur nous propose une biographie romancée de la vie de la Comtesse Erzébeth Bathory.

Grâce à ses cures de sang, le visage de la Comtesse n'a pas changé depuis ses seize ans. Aguerrie dans la technique des saignées, elle confectionne des crèmes cosmétiques à base de sang de ses servantes et en boit quelques gouttes parfois. Seul le sang de jeunes filles vierges a des effets bénéfiques sur sa peau. Elle éprouve une forte fascination à la vue du sang répandu. Sinistra, un homme qu'elle seule voit (sans doute une invention de son esprit) la pousse sur la voie du sang en lui disant que tuer est nécessaire pour accéder à l'immortalité.

Bien que destiné aux ados, ce roman peut plaire à un public adulte. Les principaux éléments historiques sont évoqués (culte de la jeunesse et la beauté, sautes d'humeur imprévisibles, violence et absence de remords, règne par la peur…). L'auteur ajoute des idées de son cru : la figure maternelle, la prophétie cachée, l'amie proche, le cercle des servantes que la Comtesse a soudoyées, Sinistra le mystérieux visiteur… Ces éléments revigorent le mythe de la Comtesse sanglante et nous rendent plus accessible cette figure historique du 16ème siècle.


Dame noire, la

Erzsébet Bathory