Cold gotha
Club Van Helsing 1


Roman policier

Guillaume Lebeau

2007

La Baleine


Dans un monde où les créatures surnaturelles sévissent, seule l'Organisation Van Helsing est à même de mener la lutte. Le Professeur Hugo Van Helsing se rend aux USA où Winona Seward, célèbre actrice de porno, est brutalement décédée.

La collection " Club Van Helsing " propose des récits fantastiques d'auteurs français. Les vampires reviennent dans le roman " Freakshow ! " de Xavier Mauméjean.

Les créatures surnaturelles sont nommées Les Autres, et prospèrent aux USA. Les vampires se considèrent supérieurs aux humains mais aussi aux lycans. Les chasseurs de vampires utilisent un gaz avec de l'argent qui cause de graves brûlures aux vampires, des munitions à UV ou encore des balles d'azote liquide qui les gèlent momentanément. Pour les tuer instantanément, il faut leur tirer des balles d'argent en pleine tête. Ils sont insensibles aux blessures normales. Le Professeur Van Helsing utilise un diffuseur d'ail pour sécuriser une pièce. L'endurance et la force supérieures des vampires en font de redoutables ennemis. Leur apparence est caractéristique : yeux phosphorescents, visage pâle, crocs et griffes acérés. Ils peuvent voler grâce à une membrane entre leurs bras et leurs flancs et se transformer en loup ou en chauve-souris géante. Ils disposent également de capacités mentales (télépathie, contrôle des pensées et de la météo). Les chasseurs possèdent des lunettes spéciales leur permettant d'égaler la vision nocturne de leurs adversaires. Vlad Tepes tire les ficelles de l'industrie du porno et adore le sang des jeunes végétariennes. L'auteur évoque la réelle communauté des Vampyres et la disparition de la journaliste Susan Walsh qui enquêtait sur ce milieu.

Ce monde alternatif (l'auteur fait de fréquentes allusions et reprend la mythologie du roman " Dracula " de Stoker) ne m'a pas emballée et manque de cohésion. L'action à gogo et les personnages caricaturaux ne suscitent pas vraiment d'intérêt. L'accumulation d'armes sophistiquées et les dialogues grossiers m'ont laissée de marbre.