Une soirée
avec Dracula



Jeu de société
pour 6 joueurs et plus

 

1992

Fun connection


Vous voilà coincés pour la nuit au château de Dracula. Attention, il semble que votre hôte, Dracula, soit un vampire ! Mais, personne ne connaît sa véritable identité… et il peut vous mordre n'importe quand.

Bien qu'utilisant le logo du film " Bram Stoker's Dracula " de F F Coppola, ce jeu n'a rien avoir avec le film ni même le roman " Dracula " original. Ce jeu d'ambiance est une " murder party " pour des joueurs d'au moins 12 ans. Un des joueurs incarne Dracula et tente de transformer les autres. La partie s'arrête lorsqu'il ne reste plus qu'un ou deux humains. Un participant joue le rôle de l'organisateur et veille au bon déroulement de la partie. Les joueurs s'amuseront dans des pièces éclairées à la bougie, il leur est également conseillé de se vêtir de noir. Dans la pièce centrale, on dispose le plateau de jeu avec les cartes et la roue. Une cassette audio propose non seulement une musique et quelques effets sonores d'ambiance, mais rythme surtout le jeu. Lorsque la cloche retentit, les joueurs doivent retourner dans la pièce centrale ou en sortir. A chaque tour, les joueurs se défaussent de leur carte et en piochent une autre. La roue du plateau leur indique de quel type sera leur carte : objets (ail, crucifix), fatalité ou malédiction (ces deux derniers types sont des gages que le joueur devra suivre). Les joueurs qui se sont faits mordre posent discrètement une carte vampire qui indique le nombre de vampires en jeu. Un joueur peut prendre l'initiative d'en accuser un autre et de le désigner comme étant Dracula. Il doit alors lui montrer une carte pieu. Dans le cas où le joueur s'est trompé, il est mordu.

La morsure d'un vampire contamine sa victime qui deviendra à son tour un monstre assoiffé de sang. Les vampires sont repoussés par l'ail et les crucifix. Ils se transforment en serpent et contrôlent les chauves-souris.

Ce jeu cible plutôt les adolescents. Les règles de base devront être enrichies pour offrir une partie de qualité et moins répétitive. Le matériel proposé est intéressant (cassette d'ambiance, cartons d'invitation, petits cercueils, cartes de personnages, dents en plastique). La proposition de jouer dans une seule pièce semble complètement irréalisable avec de telles règles. Les gages des cartes de fatalité et de malédiction sont assez marrants : s'enfermer avec un autre joueur dans un placard, s'asseoir dans un coin et rester silencieux ou encore errer pendant toute la durée du tour en répétant " Je suis maudit… " !