Vampyres


Etude

Laurent Courau

2002

Flammarion


En 1999, l'auteur commence à se plonger dans la scène underground new-yorkaise en compagnie du photographe Lukas Zpira. Ils assistent à une soirée organisée par les " Hidden Shadows ", le clan de Harlem. Ils rencontrent Lord Xanatos et Zillah qui leur font découvrir leur communauté. Plus tard, ils verront Father Sebastiaan qui parcourt le monde pour créer des refuges pour les vampyres.


Laurent Courau, créateur du site " La spirale " porte un grand intérêt pour la littérature fantastique, la science-fiction, le cyberpunk, les univers urbains ainsi que pour les subcultures contemporaines. Au début des années 1990, il rencontra Lukas Zpira, photographe et artiste en modifications corporelles. En 2002, ils furent invités à New York, à une soirée organisée par un clan de Vampyres. L'enquête de Laurent Courau se déroula sur 5 ans, exigeant beaucoup de patience et de prises de contact. Dans le site " blog.vampirisme.com ", il explique ses motivations et son parcours.

A l'occasion de l'élaboration de son livre, l'auteur a également participé à l'émission " Tracks " sur Arte. Un vampyre, Don Henrie, fut connu du grand public en participant à l'émission de télé réalité américaine " Mad mad house " en 2004. Les communautés vampyriques ont également été montrées du doigt en 1996, lors de la disparition de la journaliste Susan Walsh, qui enquêtait sur les premiers clans.


Le terme " vampyre " a été popularisé par Father Sebastiaan, un des principaux fondateurs de la scène new-yorkaise, en distinction avec les " vampires ", créatures surnaturelles. Les vampyres arborent les symboles liés au mythe du vampire : chauve-souris, crocs, vêtements noirs mais aussi tatouages, implants… Les crocs symbolisent la Bête qui sommeille en chaque être humain. En modifiant leur corps, ils pensent libérer leur esprit. Pour eux, il est primordial de prendre conscience de sa vraie nature et d'oublier limites et tabous. Ils se comportent en prédateur et donnent libre cours à leurs pulsions (notamment sexuelles : le sexe tout comme le sang étant chargé d'énergie puissante). Il existe différents types de vampyres : les psychiques (qui se nourrissent de l'énergie vitale) et les sanguins (qui boivent du sang). Cette seconde catégorie tend à diminuer par peur des maladies. L'échange d'énergie ou de sang doit être consenti (chacun partage ses forces mais aussi ses faiblesses). Certains vampyres sont solitaires (les " Rônins ") mais la majorité se regroupe en clan/communauté/maison, où une hiérarchie est prédominante. Ils se retrouvent à l'occasion de soirées. L'Ankh est un des principaux symboles de reconnaissance entre les communautés. Au début des années 80, Father Sebastiaan crée le premier clan : " Sabretooth " (influencé par le personnage Blade des comics Marvel). Il a écrit " L'ordo Strigoi vii ", un ouvrage de référence pour les vampyres. Chaque nouveau membre suit une période initiatique pour tester sa motivation à devenir un vampyre. Une fois adulte ou " Calmae ", indépendant de son mentor, il aura le choix parmi trois voies : les " Ramkht " (les prêtres, érudits, leaders du clan), les " Mradus " (les gardiens, les guerriers) ou les " Khitra " (les conseillers, les soigneurs, les artistes). La hiérarchie et les pratiques des clans sont influencées par l'univers des jeux de rôle " Vampire la Mascarade ", les romans d'Anne Rice ou encore par la série télé " Kindred, le clan des maudits ". Deux figures historiques ont également inspiré les communautés : Aleister Crowley, écrivain occultiste du début du 20ème siècle et Anton Szandor LaVey, fondateur de l'église de Satan en 1966. Le " Black veil ", le code de conduite des vampyres comporte sept règles : la discrétion (respecter, instruire, informer), la diversité (respecter des croyances, partager), le contrôle (connaissance de soi), le respect des Anciens (pour ceux qui le méritent), la conduite (bon sens, conscience de ses actes), l'échange est consenti et la communauté (échanger des idées, se soutenir). Les écrits vampyriques connurent leur début au début des années 90 avec la vague de fanzines gothiques.

Cette étude porte sur l'état d'esprit d'une subculture méconnue du grand public. Ces clans sont une alternative aux gangs des rues américains. L'auteur enlève un peu de mystère sur ces vampires modernes. Son étude est dynamique et agréable à lire pour le lecteur qui parvient à se plonger dans cet univers particulier.

American vampires
Histoire secrète des vampires

Twilight secret, le phénomène de A à Z


Vampyres