Dracula et les vampires


Etude

Jean-Paul Bourre

1981

France Loisirs


Jean-Paul Bourre nous propose un voyage au cœur de l'horreur et de l'épouvante. Le vampirisme est ici en étroite relation avec l'alchimie et les sciences occultes. Jusqu'à nos jours, des sectes secrètes pratiqueraient toujours des rites sanglants : le culte du vampire. Le vampirisme est la résurgence d'anciens cultes païens lunaires qui assurent l'immortalité à ses adeptes. L'auteur présente également des légendes françaises et des affaires étrangères (La Pierre Sèche en Sologne, Le vampire de Highgate à Londres, les épidémies de vampirisme en Europe de l'Est, les ruines du Château de Dracula à Curtea de Arges en Roumanie, etc.).

Cet écrivain, passionné de légendes et d'ésotérisme, a publié d'autres ouvrages sur les vampires : " Les vampires " en 1986, " Le culte du vampire aujourd'hui " en 1978. Il anime une émission hebdomadaire à la radio " Ici et maintenant ".

Selon Jean-Paul Bourre, le Prince Vlad Drakul était un adepte des sciences occultes. L'alchimie du sang lui aurait conféré puissance et gloire. Ce Prince des ténèbres souhaitait vaincre la mort. Les sorciers sont apparentés aux vampires et peuvent être détruits, comme ces derniers, par un pieu enfoncé dans la poitrine. La mort du Grand Maître entraîne la dissolution de son Cercle. Les vampires possèdent un indéniable magnétisme. Attachés à la nuit et à la lune, ils se distinguent par leurs yeux de braise et leur haleine fétide. Ils ont la capacité d'altérer leur forme en rapetissant, en se dématérialisant ou en se changeant en brume. Ils se transforment aussi en créatures nocturnes comme les chauves-souris et les papillons. Les vampires craignent les objets religieux, l'ail, le pieu ainsi que l'aubépine. L'auteur évoque le livre du mage Abramelin qui serait la bible du vampirisme. Cet ouvrage présente des techniques pour relever les morts.

Ces " divagations " sont plutôt plaisantes, même si certaines sont tirées par les cheveux (la correspondance entre Casanova et l'Ordre du Dragon par exemple). Je déconseille la lecture de " Dracula et les vampires " aux néophytes, qui ne pourraient que s'embrouiller les idées !


Goth : le romantisme noir