Les prédateurs
Hunger 1
(The hunger)


Roman d'horreur pour adultes

Whitley Strieber

1980

J'ai lu


Myriam Blaylock est une vampire originaire de l'ancienne Egypte, et l'une des dernières représentantes de son espèce. Pour combler son besoin d'amour, et le vide de l'éternité, elle transmet son sang à des humains. John, son dernier compagnon en date, montre les premiers signes de dégénérescence. Comme d'autres avant lui, son corps ne supporte plus le sang du vampire. Myriam pense trouver un remède auprès du Professeur Sarah Roberts, auteur d'études sur le sommeil, le vieillissement et les maladies dégénératives…

L'auteur a publié tardivement deux suites reprenant le personnage de Myriam : " Le dernier prédateur " (2001) et " Le rêve de l'élite " (2002). Une adaptation cinématographique du premier roman est sortie en 1983 sous le même titre : " Les prédateurs ".

Myriam possède des sens aiguisés, ainsi qu'une force et une dextérité surhumaines. Pour assurer sa subsistance et revigorer ses forces, elle doit boire le sang d'un humain une fois par semaine. Elle aspire tous les fluides vitaux de ses proies pour ne laisser qu'une enveloppe vide. Quatre heures après ce repas, un vampire entre en sommeil pendant 6 heures. La nourriture humaine lui est inutile. Durant le sommeil, le vampire est totalement inconscient. Cet état assure son immortalité et la régénération de son corps. Myriam se sert de sa langue pour percer la peau et les veines de ses victimes. Ses partenaires, qui ne sont pas dotés de ce moyen, se servent d'un objet tranchant. Myriam vide le corps de ses proies en moins d'une dizaine de secondes. Elle doit se maquiller pour paraître humaine. Au naturel, ses cheveux, sa peau et ses yeux ont un éclat particulier. Les capacités de Myriam restent supérieures à celles de ses partenaires humains transformés. L'immortalité transmise aux mortels n'est pas permanente. Les compagnons de Myriam sont irrémédiablement rattrapés par le temps. Leur corps finit par se dessécher même si leur esprit est lui toujours présent. Myriam influence les humains par une perception extrasensorielle, qu'elle appelle " le Toucher ". Elle focalise son esprit et arrive à faire ressentir des sensations. Cette capacité est accrue par un contact physique ou pendant les rêves. Il reste très peu de vampires, la plupart ayant été exterminés au 18ème siècle.

Ce roman est tout à fait passionnant. L'auteur oscille habilement entre le présent et le passé avec les flash-backs montrant Myriam et ses précédents compagnons. Toute la partie montrant les recherches scientifiques du personnage de Sarah est bien rendue. L'originalité de cette histoire de vampire tient au fait de la dégénérescence des mortels transformés.

Dernier prédateur, le (Hunger 2)
Prédateurs, les