Dracurella



Bande dessinée comico-fantastique,
intégrale en trois tomes

Julio Ribera

1976 - 1987

Vaisseau d'argent


Dracurella est la fille adoptive du Comte Dracula, le seigneur des ténèbres. Ce dernier n'a cependant pas réussi à faire de la jeune fille sa digne héritière. Préférant la tranquillité et la vie de femme au foyer, elle a quitté le château de son père pour s'installer dans une grotte douillette. Avec l'aide de son dragon Gri-Grill, elle a aménagée la caverne avec tout le confort moderne. Mais la méchante sorcière qui vit au château est jalouse de la beauté de la jeune fille, et va tout faire pour attenter à ses jours…

Le cycle de Dracurella se compose de trois tomes : " Dracurella " (1976), " Le fils de Dracurella " (1979) et " L'oncle de Dracurella " (1987). Créé en 1973, ses premières aventures sont parues dans le journal " Pilote ". Les dessins, de style classique, sont très bien exécutés.

En Transylvanie, le Comte Dracula règne sur toutes les créatures de la nuit. Dracurella possède une aura naturelle qui séduit les sujets de son père. La devise première de Dracula est de faire peur aux humains. Le Comte a une apparence effrayante (yeux rouges, crocs démesurés, peau verdâtre et silhouette émaciée) et dort dans un cercueil. Il se transforme en chauve-souris et craint l'ail ainsi que les croix. Dracurella rencontrera son oncle, le terrible et assoiffé Nosferatu. Le Comte Dracula possède une cave où sont entreposées des bouteilles de sang de tous les rhésus.

L'auteur joue sur les quiproquos qui mettent en scène la nature humaine de l'héroïne au cœur d'une région remplie de monstres. On retrouve dans les aventures de Dracurella tous les monstres classiques comme le vampire, la créature de Frankenstein, le loup-garou, la créature du lagon, le serviteur bossu ou encore la marâtre sorcière. L'humour est gentillet et la lecture distrayante malgré quelques scènes décousues.