Le viol du vampire



Film érotico-fantastique

Jean Rollin

1967

Bernard Letrou


Le film est scindé en deux parties. Dans la première, un psychanalyste et ses deux amis se rendent dans un château où résident quatre jeunes femmes. Ces dernières, persuadées d'être des vampires, sont sous la coupe de l'énigmatique propriétaire du château… Dans la seconde partie, la Reine des vampires parvient à ressusciter une morte…

Le film est tourné en noir et blanc. Jean Rollin a réalisé beaucoup de films fantastiques dont la plupart mettant en scène des histoires de vampires dans le même genre : " La vampire nue " en 1970, " Requiem pour un vampire " en 1970, " Le frisson des vampires " en 1971, " Lèvres de sang " en 1975, " Les deux orphelines vampires " en 1997 et " La fiancée de Dracula " en 2002. Dans les années 90, il a également publié une série de romans ayant pour héroïnes les " orphelines vampires ".

Les vampires meurent définitivement par décapitation. Les quatre jeunes femmes ont chacune une phobie ou une particularité: une a peur du jour, une autre boit le sang des oiseaux, la troisième est aveugle et la dernière craint les croix. La Reine des vampires et ses acolytes ont des crocs acérés.

La première partie du film est assez intéressante et plonge le spectateur dans un univers onirique où la réalité se mêle au fantastique. Le spectateur s'identifie aux trois visiteurs qui ont toutes les raisons de croire à la folie des quatre jeunes femmes. Le doublage du narrateur, complètement guindé et décalé, est à hurler de rire. La seconde partie, totalement embrouillée, ne présente pas de réel intérêt.


Deux orphelines vampires, les
Fiancée de Dracula, la
Frisson des vampires, le
Requiem pour un vampire
Vampire nue, la

Anissa (Deux orphelines 2)
Voyageuses, les (Deux orphelines 3)

Jean Rollin