Hérésies du désir :
Freud, Dracula, Dali


Analyse philosophique

Alain Roger

1985

Champ Vallon


L'auteur analyse, entre autre, les personnages de Carmilla et Dracula. Le vampire est un fétiche, un " phallambule " qui exalte le désir. Alain Roger décrypte les mécanismes de l'onanisme et du fétichisme. Il propose également une réflexion sur le nom Carmilla et une étude de la " sangsualité ", du sang et du vampire.

Alain Roger fut Professeur de philosophie et chargé de cours au DEA " Jardins, Paysages, Territoires " de l'École nationale supérieure d'architecture de Paris. Il a consacré plusieurs ouvrages à la question du paysage ainsi que de nombreux essais littéraires.

Le vampire rappelle la mère archaïque qui terrifie. Il a aussi une dualité masculine/féminine. Au vampire sont associés l'érection masculine et le réceptacle féminin, et il arrive parfaitement à réunir ces contraires.

C'est Monsieur Alain Roger qui m'a permis de développer mon intérêt pour les vampires. Ses cours et ses conférences sur le fantastique et les vampires étaient passionnants. La réflexion sur les paysages entourant le vampire est intéressante. La lecture de cette œuvre reste tout de même difficile.