Le réveil du dernier vampire


Roman d'épouvante pour enfants

Marc Bono

1997

Tournon


James emménage en Angleterre avec ses parents. Son père, médecin, est hébergé avec sa famille dans le manoir de Bat House. James est réveillé en pleine nuit par un terrible cri. Il fait la connaissance de May, la fille de la gouvernante qui lui explique que Charles-Paul, le fils du propriétaire, est atteint par une mystérieuse maladie. May lui conseille de ne pas s'éloigner du manoir et de ne jamais traverser le cimetière attenant…

L'auteur a publié quelques romans fantastiques sous cette collection : " Grand frisson ". " Le réveil du dernier vampire " est le numéro 6.

Charles-Paul a le teint livide et la bouche étrangement rouge. Il ne supporte plus la lumière du jour et reste allongé les yeux ouverts dans sa chambre. James découvre que le jeune garçon ne possède pas de reflet. Les vampires craignent l'odeur des fleurs d'ail. Ils se nourrissent de sang, celui des jeunes apportant plus de vitalité et de force aux vampires. Selon une légende, tous les vampires ont été décimés par une étrange maladie, sauf un, le Baron Orwell. Tous les cent ans, il cherche à changer d'enveloppe corporelle pour subsister, et à contaminer des humains. Pour le détruire, il faut lui enfoncer un pieu dans le cœur au premier chant du coq. Les canines des vampires sont anormalement longues et leurs yeux injectés de sang. Le Baron a la capacité de se dématérialiser pour échapper à ses ennemis. James, après avoir été mordu par une chauve-souris, sera immunisé à la transformation en vampire.

Je n'ai pas du tout apprécié le rythme et le découpage particuliers du récit. Cette histoire n'est pas datée mais semble se dérouler au 19ème siècle. Les expressions des héros sont, du coup, plutôt anachroniques pour l'époque.