L'historienne et Drakula
(The historian)


Roman historico-fantastique

Elizabeth Kostova

2005

Pocket


En 1972, une adolescente découvre un livre ancien dans la bibliothèque de son père diplomate. Les pages de ce livre sont vierges, mais il comprend une illustration énigmatique représentant un dragon. Il comporte également une lettre jaunie, datée de 1930 et adressée à un infortuné successeur. Son père lui avoue avec réticence avoir, des années auparavant, enquêté sur la disparition de son mentor. Ce livre l'avait emmené sur les traces de Drakula, un tyran d'Europe de l'Est. Selon la légende il serait toujours en vie. Toutes les recherches se focalisent sur la réelle tombe de Drakula…

Ce roman est paru en français en deux volumes. Elizabeth Kostova a effectué près de 10 ans de recherches avant de rédiger ce best-seller.

L'auteur a changé le nom de Dracula en Drakula, tout comme Vlad Tepes en Tepeh ou encore Tepesx. Son emblème, le dragon, revenait comme titre honorifique aux Princes de Valachie. Le vampire prend le sang de ses victimes à leur cou. Au bout de trois morsures, les proies se transforment à leur tour en vampire. Dans la mythologie de Kostova, Drakula aurait acquis ses pouvoirs dans un monastère. Tous les seize ans, il doit les régénérer. Au 15ème siècle, de son vivant, il a combattu les armées turques. Après sa mort, des cas de vampirisme furent détectés à Istanbul et attribués à Drakula. Le Sultan Mehmed II créa une bibliothèque d'ouvrages pour lutter contre le Mal ainsi que la Garde du Glorieux Refuge. Ce corps d'élite était chargé d'empêcher l'Ordre du Dragon de nuire à l'Empire Turc. Le vampire est décrit comme ayant un teint pâle et maladif. Il possède des lèvres anormalement rouges ainsi que des dents longues et blanches. Ses yeux sombres projettent des lueurs inquiétantes. Le sang renforce sa force. Il craint la croix et l'ail. Drakula peut se changer en chauve-souris, en brouillard ou encore en oiseau noir. Il ne respire plus.

Ce livre est à réserver aux amateurs de romans historiques. L'auteur n'en finit pas avec les descriptions de tous les lieux traversés par les différents personnages. Ce côté très " littéraire " m'a ennuyé, bien que l'histoire devienne plus intéressante dans le deuxième tome. Malgré 10 ans de recherches (!), je trouve les explications et les descriptions sur la vie de Vlad Tepes plutôt allusives ! Ce personnage n'étant de plus pas forcément bien connu du grand public, pourquoi n'avoir pas fait un résumé sur la vie de Dracula Vlad Tepes en fin de volume ?