Les maîtresses de Dracula
(The brides of Dracula)

Film d'horreur

Terence Fisher

1960

Peter Cushing, David Peel,
Yvonne Monlaur


A la fin du 19ème siècle, Marianne Danielle, une jeune institutrice, se rend en Transylvanie. Elle doit donner des cours à l'Académie pour jeunes filles Baldstein. Sur le chemin, elle est invitée pour la nuit par la Baronne Meinster. Cette dernière vit seule avec une domestique dans un immense château. Pourtant, de sa fenêtre, Marianne remarque un jeune homme…

" Les maîtresses de Dracula " est une production des studios de la Hammer. C'est leur deuxième film mettant en avant des vampires, après " Le cauchemar de Dracula " en 1958. Peter Cushing a incarné le Professeur Van Helsing à plusieurs reprises : en 1958 dans le film " Le cauchemar de Dracula ", en 1960 dans " Les maitresses de Dracula ", en 1972 dans " Dracula 73 " et en 1974 dans "La légende des 7 vampires d'or". Il a joué également dans les films de vampires suivants : " The blood beast terror " en 1968, " The vampires lovers " en 1970, " Twins of evil " en 1971, " Dracula vit toujours à Londres " en 1973, " Tendre Dracula " en 1974.

Le professeur Van Helsing enquête sur ce qu'il nomme " le culte des morts vivants " ou " les épidémies de vampirisme ". Selon lui, ce culte est le vestige d'une ancienne religion opposée au christianisme. Van Helsing utilise de l'ail et des objets religieux pour repousser les vampires, et de l'eau bénite pour les blesser. Il sait que, pour les détruire, il faut leur enfoncer un pieu dans le cœur ou les brûler. Les vampires ont la capacité d'hypnotiser ses victimes et peuvent se transformer en chauve-souris. Leurs autres caractéristiques les plus marquantes sont la télépathie et une force surhumaine. Ils reposent dans un cercueil pendant la journée. Les vampires nouvellement créés se distinguent par une apparence très pâle et amaigrie. Lorsqu'ils sont affamés ou en colère, leurs yeux sont injectés de sang et leurs crocs apparents. Van Helsing parle de leur morsure, au cou de leurs proies, comme du " sceau de Dracula ". Toute personne mordue deviendra à son tour un vampire, sauf si la plaie est désinfectée par le feu et l'eau bénite.

Comme pour toutes les productions du studio de la Hammer, les décors ainsi que les costumes sont particulièrement soignés. Ce film n'est pas un des meilleurs du genre mais l'ambiance générale est réussie. La performance de Peter Cushing, en chasseur de vampire zélé, est excellente.


Cauchemar de Dracula, le
Dracula 73
Dracula prince des ténèbres
Dracula vit toujours à Londres
Légende des 7 vampires d'or, la
Sévices de Dracula, les
Vampire lovers, the

Peter Cushing
Le studio de la Hammer