Vampires et démons
(Vampires, werewolves and demons)


Etude

L. Myring

1979

Hachette


Les vampires, suceurs de sang, sortent la nuit pour tourmenter les vivants. Mais, il existe une multitude de vampires différents selon les pays et les époques. Cette petite étude nous présente de nombreuses informations sur les vampires folkloriques. Une seconde partie traite d'autres monstres surnaturels (loups-garous et démons). De grandes figures vampiriques historiques (Vlad Tepes, Bathory, Gilles de Rais) et des écrivains incontournables (Polidori, Stoker, Thomas Prest) sont aussi évoqués.

Le vampire peut, selon certaines légendes, changer de forme. Ses transformations les plus connues sont la chauve-souris ou le loup mais il peut aussi prendre l'apparence d'un chat, d'un chien, d'un crapaud ou bien d'un insecte. Les vampires folkloriques ont des ongles acérés et du sang qui leur goutte de la bouche ou des yeux. Revenu de la mort, ils s'en prennent à leurs proches. Les moyens de protection contre ces créatures sont variés. Certains " ingrédients " reviennent très souvent : l'ail, le feu, la rose sauvage ou encore la croix. Le vampire hypnotise ses victimes qui ne se souviennent alors plus de l'attaque. A leur mort, elles deviendront à leur tour des vampires. Les personnes méchantes ou violentes, ainsi que les suicidés, peuvent également devenir des vampires. Il était indispensable de veiller à protéger les corps des défunts. On disposait de lourdes pierres sur le cercueil d'un vampire pour l'empêcher d'en sortir ou bien des graines qu'il ne pouvait s'empêcher de compter. Le corps était enseveli à un carrefour où le mort-vivant ne savait quelle direction prendre. Des méthodes plus radicales étaient fréquemment utilisées. On clouait le corps du présumé vampire au cercueil, on lui brisait les os, on enfonçait des pieux dans les membres ou le corps et, pour finir, on le décapitait. Le sang a toujours fasciné les hommes. Il a été utilisé comme offrande pour les dieux ou pour apaiser les esprits des morts. Le sang était un véritable remède selon les aborigènes d'Australie. Pour les tribus africaines, il devait être offert aux esprits des ancêtres, lors de rituels.

" Vampires et démons " peut intéresser tous les publics. Les thèmes abordés sont complets et bien développés. L'auteur évoque beaucoup de types de vampires, plus ou moins connus. La lecture est vraiment très agréable, et les nombreuses illustrations sont de bonne qualité.


Conseils sur les études