Le vampirisme au quotidien



Relecture du roman " Dracula " de Stoker
sous un angle psychopathologique

Gérard Lopez

2001

L'Esprit du Temps


Certains patients du docteur Lopez lui annoncent être victimes de vampires ! Ce ne sont plus que des enveloppes vidées de leur substance. Devant les conseils de ses patients et de ses connaissances, il décide de lire le roman " Dracula " de Bram Stoker.

Cette étude offre un autre point de vue du roman " Dracula " de Bram Stoker. L'auteur met en parallèle des extraits du roman avec les cas de certains de ses patients. Il décrit le vampirisme et les vampires dans le but de les combattre. C'est une vision optimiste de l'humanité en général : le Comte Dracula ayant été détruit par la solidarité, l'amitié et l'intelligence des personnages du roman. Gérard Lopez est médecin psychiatre et Directeur du Centre de Psychothérapie de l'Institut de Victimologie. Il est également le fondateur du diplôme universitaire de victimologie et auteur de nombreux ouvrages sur ce domaine.

Pour le docteur Lopez, le vampirisme est un véritable système d'agression et le personnage de Dracula en est l'icône type. Sa volonté d'hégémonie prime sur tout le reste. Le vampire désire créer un cercle de plus en plus large autour de lui, en " contaminant " des personnes pour pouvoir se gorger du sang des plus faibles. Dracula, incapable d'aimer, n'a que des relations utilitaires et de soumission. Il ignore tout sentiment de culpabilité et se considère au dessus des autres, tout comme des lois humaines (ce qui peut se caractériser par son absence de reflet - étant également vide à l'intérieur, il n'a plus d'ombre). Il peut jouer sur plusieurs tableaux pour arriver à ses fins : la séduction, la terreur, la fascination, le doute ou encore la manipulation. Le vampire met en place des stratégies perverses de domination et d'emprise (le roman " Dracula " est placé sous les signes de la sexualité et du refoulement). Ses victimes souffrent de troubles protecteurs de la mémoire ou bien de traumatismes psychologiques. Elles peuvent aussi revivre ces événements traumatisants lors de cauchemars récurrents. Se retrouvant isolées par les promesses mensongères du vampire, les victimes auront beaucoup de mal à échapper à ses griffes. De nos jours, les vampires sévissent dans tous les milieux : hommes politiques manipulateurs, dirigeants harceleurs, chefs de famille tyranniques... Ils aiment agir dans l'ombre et le secret. La population a du mal à concevoir le Mal absolu, ce qui rend la lutte contre les vampires d'autant plus difficile. Certaines victimes deviendront comme le vampire, en s'identifiant à leur agresseur. Selon M. Lopez, les objets religieux utilisés pour lutter contre les vampires sont les symboles même de la cohésion humaine. De tous temps, l'ail est sensé repousser le Mal.

Cette étude originale permet de comprendre les stratégies des agresseurs ainsi que les différents troubles des victimes. Les premiers chapitres sont les plus intéressants du point de vue " vampirique ". C'est une approche originale pour les fans du roman de Bram Stoker.

Dracula