Capitaine Kronos, tueur de vampires
(Captain Kronos : vampire hunter)


Film d'aventure fantastique

Brian Clemens

1974

Horst Janson, John Cater, Caroline Munro…


Le capitaine Kronos, expert en maniement des armes, est un chasseur de vampires aguerri. Accompagné par le Professeur Grost, spécialiste en créatures surnaturelles, il se rend chez un de ses amis. Le village est en proie à des meurtres inexpliqués de jeunes filles. Les adolescentes sont retrouvées mortes, la bouche ensanglantée. Leurs corps flétris et desséchés ont été privés de leur vitalité et de leur jeunesse. De rares témoins ont aperçu une silhouette encapuchonnée…

A l'origine les producteurs du studio de la Hammer comptaient faire une série autour du personnage de Kronos. Les vampires étant sur le déclin, ils pensaient redonner de l'intérêt à ce mythe en y mêlant action, aventures, horreur et romance.

Grost utilise des pieux en bois d'aubépine pour détruire les vampires. Il met en place différents systèmes d'alarme et de détection pour les surprendre. Selon lui, il existe plusieurs types de vampires et il doit donc s'adapter aux différentes confrontations. Certains meurent par pendaison, d'autres par l'acier. L'ail est une bonne méthode pour les éloigner. Une légende dit qu'un crapaud, mort et enterré, revient à la vie si un vampire passe à proximité, et annonce la mort prochaine du monstre. La croix n'est efficace que si son porteur éprouve une réelle foi. Le vampire qui sévit dans ce village hypnotise ses proies et les vide de leur jeunesse par un baiser. Il influence le temps et se change en chauve-souris. Kronos parvient à renvoyer la tentative d'hypnose en se protégeant avec un miroir. On y aperçoit le reflet du vampire. Lorsque le vampire meurt, il est rattrapé par le poids de l'âge.

Ce film a une ambiance particulière. Malgré des combats plutôt ratés, le spectacle reste intéressant. Kronos me fait sourire : il arrive toujours après l'action, préférant batifoler avec sa dernière conquête et fumer des pétards !


Le studio de la Hammer