L'œil du vampire
(Kiss of darkness)


Romance à l'eau de rose

Sharon Brondos

1994

Harlequin


Oliver Smith est un vampire au service de la Mort ; depuis plus de 500 ans, il lui apporte des âmes. La Mort commandite le meurtre d'un brillant médecin sur le point de prolonger l'espérance de vie des humains.

Oliver Smith découvrira qu'il n'est pas un vampire à part entière, mais il possède certaines de leurs caractéristiques. A la suite d'un pacte avec un démon, son métabolisme a changé et il a cessé de vieillir. Le seul but des véritables vampires, contrairement à lui, est de tuer. Oliver préfère boire le sang des animaux car il répugne à tuer des humains. La solitude lui pèse, ce qui le différencie une nouvelle fois des vampires. Eux préfèrent vivre éloignés de leurs semblables. Quand il a faim, ses crocs sont apparents. Sa peau est pâle et froide quand il ne s'est pas encore nourrit. Le froid ne l'affecte pas et ses larmes sont faites de sang. Dans certains cas, après avoir bu le sang d'un mortel, il communique avec lui par la pensée. Sa régénération est fortement accrue s'il trouve une source de sang. Oliver préfère ne pas lire dans les pensées car cela lui demande trop d'énergie. Il peut facilement retenir sa respiration et possède une vision nocturne développée. Il a également la faculté de se transformer en animal (oiseau de proie, loup) ou en brume. Oliver influence souvent les esprits faibles ou réceptifs et peut bouger les objets à distance. Un sixième sens lui permet de devancer ses ennemis ou un danger immédiat. Il crée des barrières électromagnétiques de différentes intensités pour protéger un lieu ou une personne, emprisonner un ennemi, l'assommer et même le tuer. Les rayons du soleil affaiblissent les vampires considérablement mais ne les détruisent pas. Pour retrouver des forces, ces derniers dorment - dans un état qui s'apparente à la mort - sur une couche de leur terre natale. S'il ne trouve pas d'abri adéquat, Oliver s'enfouit sous terre. L'odeur de l'ail l'insupporte et annihile ses pouvoirs. Il ne renvoie pas d'image sur les pellicules photos ni dans les miroirs. Oliver a besoin de l'invitation du propriétaire pour pénétrer dans un lieu privé. Il se rendra compte qu'à la différence des vampires normaux, il ne craint pas les objets et les lieux sacrés.

L'histoire est très classique, on y retrouve tous les éléments des récits romantico-fantastiques. L'auteur propose tout de même deux nouveautés : un vampire qui travaille pour la Mort et les barrières d'énergie que le vampire peut créer. Les états d'âme des deux héros sont pesants et trop naïfs.


Les vampires à l'eau de rose