L'appel du sang
(The awakening)


Roman policier horrifique

John Russo

1983

J'ai lu


Benjamin Latham revient à la vie 200 ans après avoir été pendu pour sorcellerie et vampirisme. Cet homme du 18ème siècle a bien du mal à accepter les années 1980. Il découvre que le sang exerce une étrange fascination sur ses sens. Il tue sans s'en rendre compte une petite fille en la vidant de son sang. Les victimes s'enchaînant, la presse fait les gros titres avec les meurtres d'un assassin vampire.

Benjamin Latham n'était pas un vampire de son vivant. Ancien médecin, il a fait des expérimentations sur le sang. Il pense que sa résurrection et son nouvel état sont dus au sang qu'il a bu lors de ses expériences. Il est décédé à l'âge de 55 ans mais revient à la vie dans son corps de 20 ans. Il ne souffre pas du tout de la lumière du soleil et apparaît sur les photos. Depuis sa transformation, il n'a plus de nombril. Il apprend petit à petit à découvrir et à gérer ses capacités surhumaines (comme sa force, sa rapidité et son endurance). Sa salive est empoisonnée mais, dans certains cas, elle attise les sensations qu'éprouvent les victimes. Benjamin remarque rapidement qu'il peut influencer les pensées des gens, en leur faisant croire, par exemple, qu'ils ne peuvent pas le voir. Il peut facilement retrouver la trace d'une personne et lire dans l'esprit de ceux qui l'entourent. Il transforme peu à peu sa partenaire en vampire par le biais des rapports sexuels. Il éprouve une envie de sang irrépressible et doit, pour la satisfaire, boire le sang d'un être humain tous les mois, jusqu'à ce que mort s'ensuive. Le vampire retrouve un de ses descendants et sait instinctivement que son sang lui est néfaste.

Ce roman policier est efficace. On y suit le parcours du vampire nouveau-né ainsi que celui du policier en charge de l'enquête. Le personnage de Benjamin Latham est intéressant, de part ses réflexions sur le 20ème siècle.