Mademoiselle V



Récit fantastique pour enfants

Jean-Baptiste Evette

1999

Magnard Jeunesse


Des lycéens prennent le métro après les cours. Hélène remarque une jeune fille aux yeux dérangeants qui s'est collée à Julien, le garçon qui lui plaît. Bien que la rame soit bondée, cette fille a une attitude suspecte. A l'arrêt suivant, Julien a un malaise. Hélène, mue par une intuition, décide de suivre la fille mais celle-ci réussit à s'enfuir dans le couloir du métro. Julien est très pale et semble s'être fait une coupure au cou en tombant. Les jours qui suivent, une rumeur se répand dans Paris : on parle d'un virus mystérieux touchant certains usagers du métro. Le policier chargé de l'enquête semble en savoir plus qu'il en dit. Hélène aperçoit dans sa poche un roman d'un certain Stoker…

Mademoiselle V ne se souvient plus de son nom. Elle a gardé dans son repaire, situé dans les catacombes, la plaque de sa pierre tombale mais celle-ci est à moitié effacée. L'inscription visible la désigne comme " Mademoiselle V..., née en 1715, morte en 173. ". Des travaux, qui ont éventré son cercueil, l'ont sortie de sa torpeur. Elle n'a plus la même conception du temps que les humains : elle n'a aucune idée du temps qui a pu se passer depuis qu'elle s'est réveillée. Elle a la peau froide et possède un reflet. Elle dispose d'une force et d'une rapidité surhumaines. Son corps ne supporte pas la nourriture des hommes. Elle ne s'expose pas aux rayons du soleil mais a une grande capacité de résistance aux blessures. Elle prend le sang des passagers du métro en leur faisant une entaille dans le cou à l'aide d'un canif. Ses victimes ressentent une sensation de froid dans la nuque, sont pris de somnolence puis de vertige. Elles restent ensuite très faibles et sont sujettes à des cauchemars. Mademoiselle V. finira par succomber aux coups de feu (plutôt qu'au pieu).

Ce roman est original et nous permet de visiter le métro ainsi que les catacombes de Paris. La chasse au vampire est transposée dans le monde contemporain. Les réflexions et le mode de pensée de cette vampire sont mis en avant. Mademoiselle V. cherche à comprendre le monde d'en haut qu'elle n'aperçoit que par le biais de publicités. L'auteur nous propose une relecture du mythe très intéressante.