Le vampire de Dusseldorf



Biographie romancée d'un serial-killer

Marcel Schneider et Philippe Brunet

1975

Presses Pocket


En Allemagne, les années qui suivirent la 1ère guerre mondiale furent caractérisées par des troubles politiques, créant un climat de tensions révolutionnaires. Cette époque fut aussi minée par l'inflation. En 1931, Peter Kurten fut jugé coupable de plus d'une dizaine de meurtres sanguinaires, et condamné neuf fois à mort. Marié et respectable, il n'attirait pas les soupçons malgré un casier judiciaire rempli de vols, de magouilles illicites et d'incendies.

Voici la vie d'un " vampire " réel, d'un serial-killer pour qui le sang accroissait le désir sexuel. L'acte de boire le sang de ses victimes faisait parti intégrante de ses crimes. Il agressait les femmes, jeunes filles et enfants puis les violait et les mutilait. Ce qui ressortait des témoignages de ses victimes encore vivantes était son regard intense et hors norme. C'était un atout qu'il utilisait pour " charmer " les femmes.

Les auteurs réussissent à nous faire entrer dans la tête de ce monstre. On suit les différentes étapes de la vie de Peter Kurten et l'évolution de ses meurtres. Le lecteur dispose également du point de vue des inspecteurs, qui furent longtemps incapables de trouver une piste fiable. Le récit est clair et bien ficelé.


Vampire, le
Vampire de Dusseldorf, le
Le vampire de Dusseldorf