Grand vampire


Bande dessinée,
6 tomes

Sfar

2001 - 2005

Delcourt


Fernand le vampire a été trompé par sa copine Liou (la femme-arbre) avec Michel, son meilleur ami. Désormais il veut rester célibataire et cherche des aventures sans lendemain. Le premier tome : " Cupidon s'en fout ", relate sa rupture et la rencontre avec une vampire moderne qui n'a aucun scrupule à tuer ses proies. Dans le deuxième tome : " Mortelle en tête ", il fait la connaissance d'une Japonaise et redevient ami avec Michel. Dans la troisième BD : " Transatlantique en solitaire ", Liou n'étant pas venue, Fernand part en croisière tout seul. Il sympathise avec une pleureuse et un fantôme. Dans " Quai des brumes ", le quatrième tome, Fernand doit aider la police à résoudre une série de meurtres. Les tomes cinq et six : " La communauté des magiciens " et " Le peuple est un golem ", forment une histoire à part entière, centrée sur un groupe de sorciers et un golem.

L'autre série de l'auteur, mettant en scène le même personnage, est : " Petit vampire ", débutée en 1999. Sfar est également l'auteur du roman "L'éternel", publié en 2013.

Fernand est un vampire traditionaliste : il continue à dormir dans un cercueil et adore la vieille musique. Plutôt que de tuer ses victimes, il se contente de prélever de petites quantités de sang chez plusieurs femmes endormies. A l'aide d'un produit anesthésiant présent sur sa langue, il ne réveille pas ses victimes ! En choisissant des femmes différentes, il n'y a aucun risque à ce que ces femmes deviennent accros à ces baisers. Fernand se déplace constamment en volant. Il n'apparaît pas sur les photos, n'a pas de reflet dans les miroirs et ne respire pas.

Ces bandes dessinées relatent les histoires amoureuses de Fernand le vampire. Si l'atmosphère est assez désespérée, les scénarios sont malheureusement décousus. Le meilleur tome reste le premier qui met en place l'intrigue générale et explique la relation compliquée entre le vampire et la femme-arbre. Les personnages du troisième tome sont intéressants et relèvent un peu le niveau du tome précédent. Les deux derniers tomes sont extrêmement confus à mon goût. L'idée d'une populace hostile aux sorciers et aux vampires aurait pu pimenter le récit mais ces bandes dessinées semblent hélas inachevées et sans réelle consistance. Le style de dessin peut être rebutant car il fait très amateur.


Eternel, l'
Petit vampire