Aux frontières de l'aube
(Near dark)


Road movie d'horreur

Kathryn Bigelow

1987

Adrian Pasdar, Jenny Wright,
Lance Henriksen, Bill Paxton


Caleb, un jeune fermier, rencontre la séduisante et mystérieuse Mae. En échange de la ramener auprès de sa famille avant l'aube, il obtient un baiser. Mais Mae le mord avant de s'enfuir en courant. Caleb se sent mal et tente de rejoindre sa famille. Juste avant de pouvoir atteindre sa ferme, il est enlevé par les compagnons de Mae.

Pas une seule fois le mot vampire ne sera prononcé dans le film ! A l'origine, les studios pensaient tourner un western mais ce style n'étant plus vraiment à la mode, l'idée a été abandonnée. Certains clins d'œil rappellent tout de même ce projet : les éperons du vampire Severen, les répliques de Caleb qui se targue d'être un cow-boy et le look général du film. Lance Henriksen interprète un policier dans le film de 2004, " La secte des vampires ".

Les vampires vivent ensemble et sillonnent le pays à bord de véhicules volés. Ils ont parfaitement accepté leur nature de prédateur et semblent se délecter de la violence et de la peur qu'ils inspirent. Ils ont une force et une résistance accrues. La lumière du soleil les brûle (et les tue en cas d'exposition prolongée) mais ils se régénèrent très rapidement (brûlures ou blessures par balles). Le temps n'a plus d'emprise sur eux : un des vampires, transformé durant son enfance, a toujours la même apparence. A un moment, ils parlent d'un incendie qu'ils auraient déclenché à Chicago (référence au gigantesque incendie de 1871 dont l'origine reste toujours mystérieuse). Le chef du gang, quant à lui, a connu la guerre de sécession. Caleb, refusant de boire du sang humain, est nourri aux veines de Mae.

Le film est centré sur la transformation du héros en vampire, ce qui est rare au cinéma. La réalisatrice nous montre un Caleb déchiré entre deux mondes. Pour pouvoir intégrer la bande de vampires il doit accepter de tuer et de boire du sang humain. La fin est déroutante et frustrante : les vampires sont facilement détruits et l'histoire de la transfusion est un peu tirée par les cheveux ! Le film reste original du fait du traitement moderne du mythe des vampires. L'errance de Caleb, soutenue par la musique, est assez poétique. Les scènes de chasse des vampires tranchent sur le calme apparent du film, de part leur violence et leurs effets gores. Le casting est particulièrement réussi, chacun campant un vampire différent et inquiétant.


Secte des vampires, la

Les acteurs célèbres
90 ans de cinéma vampirique
Les vampires "new wave"